COVID-19
État de la situation. S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

L'arrondissement annonce

La maison unifamiliale

La maison de vétérans

La maison de vétérans est un bâtiment résidentiel isolé, généralement d’un étage avec toit à faible pente. Dans certains cas, une pente de toit plus importante permet l’occupation des combles.

Contexte de développement et lieux d’occurrence

Dans l’arrondissement du Sud-Ouest, la maison de vétérans a principalement été construite durant les années 1950 et 1960. Elle a d’abord été érigée pour servir de logement aux vétérans par la Société canadienne d’hypothèques et de logements (SCHL). La maison de vétérans était alors le modèle-type d’habitation utilisé à cette fin. Ce programme de logement a servi de point de départ de l’expansion des banlieues pavillonnaires au Canada. Il a alors été appelé bungalow.

Caractéristiques

Implantation

La maison de vétérans est implantée de façon isolée. La marge de recul avant peut varier entre 2,5 et 8,5 mètres et les marges latérales n’ont pas de dimensions typiques. L’implantation des façades forme des alignements plus ou moins réguliers. Il est fréquent de retrouver de grandes surfaces gazonnées dans la cour avant.

Volumétrie

La maison de vétérans possède un plan de forme rectangulaire ou carrée généralement sans saillie. Elle possède un seul étage. Son toit est en pente à deux versants, à pavillon ou en croupe. L’orientation du faîte de la toiture est variable. Le faîte est tantôt parallèle à la rue, tantôt perpendiculaire. Le niveau du rez-de-chaussée est surélevé de deux à cinq contremarches par rapport au niveau du sol. Un escalier extérieur permet d’accéder au rez-de-chaussée. Les seuls éléments en saillie en façade sont les porches couverts et les fenêtres en saillie peu proéminentes.

Matériaux de revêtement

Le socle du bâtiment est formé par la fondation en béton. Le déclin de bois ou un revêtement léger contemporain ainsi que la brique sont les principaux matériaux de revêtement utilisés pour le corps des murs de façade. Les toitures sont revêtues de bardeaux d’asphalte.

Traitement des façades

Les façades sont sobres et possèdent très peu de détails ornementaux. Le socle n’est exprimé que par une fondation apparente. Le corps de la façade est légèrement asymétrique. La porte est située au centre de la façade et les fenêtres sur les côtés. Sur les bâtiments revêtus d’un matériau léger, on remarque une différenciation horizontale de la couleur des matériaux de revêtement pour exprimer le pignon. Il s’agit de la seule expression du couronnement. Lorsque le comble est habité, les espaces sont habituellement éclairés par des fenêtres percées dans les murs pignons mais on peut aussi retrouver des lucarnes pratiquées dans la toiture.

Ouvertures

La dimension et les proportions des ouvertures sont variables. Il est fréquent d’observer un changement de modèles d’ouverture dans la façade pour exprimer les différentes fonctions des pièces intérieures. Par exemple, on retrouve une grande baie vitrée pour la salle de séjour et de plus petites ouvertures pour les chambres.

Les portes sont simples et sans imposte.

L’encadrement des ouvertures est rarement exprimé, si ce n’est par la présence de volets décoratifs aux fenêtres.

Variantes

Variante 1 : La maison de vétérans jumelée

L’implantation jumelée forme la principale variante de la maison de vétérans dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

Variante 2 : Le bungalow

La composition architecturale du bungalow est similaire à celle des maisons de vétérans, mais son plan est plus allongé et la pente du toit généralement moins prononcée. Le bungalow est rare dans l’arrondissement du Sud-Ouest. Lorsqu’il est présent, il s’agit habituellement d’une exception.

  • Maison de vétéransMaison de vétérans
    située au 1679, rue Holy Cross

Publications