Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

L'arrondissement annonce

Un parc éphémère pour Freiner la chute

13 juin 2017

L'Arrondissement du Sud-Ouest a procédé aujourd'hui à une double inauguration : celle d'un nouvel aménagement sur l'espace vert jouxtant le métro Lionel-Groulx, le parc Rollande-Danis-Pelletier, et l'oeuvre éphémère Freiner la chute de l'artiste Philippe Allard réalisée dans le cadre du Plan de lutte à l'agrile du frêne. « Nous voulions un espace qui invite à la détente, à la socialisation et à la réflexion autour de la thématique de l'agrile du frêne », a précisé le maire de l'Arrondissement du Sud-Ouest et président du conseil d'agglomération de Montréal, Benoit Dorais.  

« C'est vraiment une grande joie de pouvoir inaugurer ce parc aujourd'hui! Nous avons la volonté de préserver cet espace vert, et l'avons d'ailleurs zoné parc pour qu'il profite aux riverains, à toute la communauté du Sud-Ouest et aux usagers du transport en commun », a ajouté Sophie Thiébaut, conseillère de Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles

Valoriser les frênes par l'art

L'Arrondissement a lancé en mars 2016 un appel de projets aux artistes et designers actifs dans le Sud-Ouest pour donner une seconde vie aux frênes et autres arbres publics abattus sur son territoire. L'artiste Philippe Allard, dont l'atelier est situé dans le Sud-Ouest, a remporté l'appel de projets pour la réalisation de l'œuvre Freiner la chute.  Diverses activités de médiation culturelle avec l'artiste et le public ont été initiées par l'organisme DARE-DARE, dont des ateliers offerts sur le site les 10 et 11 juin, de 11 h à 16 h. Un agent technique en horticulture et arboriculture, responsable du dossier de l'agrile du frêne, sera présent pour répondre aux questions des citoyens. 

Le concept de domino de Freiner la chute représente l'hécatombe causée par l'insecte qui fait littéralement tomber les arbres. Plus de 2000 pieds linéaires de bois provenant d'arbres abattus sur le territoire du Sud-Ouest en 2016 ont été nécessaires pour fabriquer l'œuvre. L'œuvre monumentale de Philippe Allard interpelle, questionne et suscite la curiosité. Un parcours d'interprétation autour de l'œuvre permet également de comprendre les grandes problématiques de l'agrile en plus de voir comment l'art peut faire renaître les frênes.

La lutte à l'agrile du frêne se poursuit

« La lutte contre l'agrile du frêne, dans laquelle nous avons investi 1,4 M$, est une priorité pour notre arrondissement. Ainsi, au début de 2013, le Sud-Ouest a entamé l'élaboration d'un plan décennal de gestion de l'agrile du frêne, puis l'a adopté en 2014. La protection de 80 % des 5500 frênes publics présents sur le territoire est rendue possible grâce aux traitements réalisés sous mon administration depuis 2014, lesquels assurent une protection de deux ans aux arbres atteints. Au terme de cette période, nous procéderons à un nouveau traitement », a expliqué le maire Dorais.

Des efforts de sensibilisation sont aussi déployés auprès de la population, car environ un millier de frênes ont été répertoriés sur le domaine privé. « La collaboration des citoyens dans la lutte à l'agrile du frêne est essentielle! J'invite les citoyens à consulter notre site Internet pour voir de quelle façon ils peuvent contribuer », a renchéri Craig Sauvé, conseiller de Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles

Parc éphémère Rollande-Danis-Pelletier

L'Arrondissement a aussi voulu que le nouvel espace vert rende hommage à une personne très impliquée de Saint-Henri. Pour déterminer le nom, un sondage en ligne a été réalisé soumettant des suggestions émises notamment par la Société historique de Saint-Henri. Sur les 147 personnes qui ont répondu à notre appel, 78 ont choisi le nom de Rollande Danis Pelletier.

« Comme plusieurs autres personnes du Sud-Ouest, j'ai eu la chance de connaitre Mme Pelletier. C'est d'ailleurs elle qui m'a remis mon diplôme d'études secondaires à l'école secondaire Saint-Henri. Je conserve un excellent souvenir de cette femme dévouée et tellement impliquée au sein de la communauté », a relaté Benoit Dorais, soulignant la présence de ses trois fils et de proches l'ayant bien connue.

« Nous sommes très heureux que l'Arrondissement du Sud-Ouest souligne l'apport exceptionnel de notre mère dans la communauté en nommant en son nom ce parc éphémère. Elle fut avant tout une femme de cœur et une femme d'action qui a beaucoup aimé son quartier et les gens de Saint-Henri, tout particulièrement les enfants. Elle a travaillé sans relâche à leur offrir le meilleur environnement académique afin de favoriser leur épanouissement personnel et leur avancement social », a pour sa part fait valoir Michel Pelletier.

Commissaire scolaire dans Saint-Henri pendant plus de 20 ans, Rollande Danis Pelletier est élue au suffrage universel en 1973. Elle a été de nombreuses années vice-présidente, puis présidente de la Commission des écoles catholiques de Montréal (CECM), l'actuelle Commission scolaire de Montréal (CSDM). Descendante directe des premiers tanneurs de Saint-Henri, elle y a vécu toute sa vie, a été très active dans plusieurs associations et a œuvré à la relance du marché Atwater.   

Mme Danis Pelletier compte d'autres faits d'armes. Elle a créé la ligue de hockey les Mousquetaires de Saint-Henri. Elle fut également très active dans de nombreuses associations du quartier Saint-Henri, notamment dans la formation du Club de l'âge d'or et la création de la Société historique de Saint-Henri.

« Merci à Guy Giasson et à la Société historique de Saint-Henri pour leur précieuse aide de documentation », a conclu le maire Dorais.