Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

L'arrondissement annonce

Histoire de l’arrondissement

Un peu d’histoire…

L'inauguration de la mairie est un événement qui a marqué l'histoire du Sud-Ouest. Moment significatif, elle nous ramène au passé de notre arrondissement, à son histoire.

Voici un survol historique de l'évolution de l'arrondissement, de la mairie et de son conseil d'arrondissement. Êtes-vous prêts? Retour en 2002...

La création de l’arrondissement

L’arrondissement du Sud-Ouest, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a été constitué en janvier 2002, en vertu de la loi 170 donnant le coup d’envoi à la création d’une seule municipalité sur l’île de Montréal. Le Sud-Ouest est alors devenu l’un des 27 arrondissements de la nouvelle Ville de Montréal.

Mais avant même qu’il ne soit constitué en arrondissement, le Sud-Ouest existait et avait sa personnalité propre. Considéré comme une région de Montréal, il regroupait les quartiers situés à l’ouest du centre-ville, de part et d’autre du canal de Lachine, et à la frontière des anciennes municipalités de LaSalle, Verdun et Westmount.

C’est de façon toute naturelle que ce regroupement s’était effectué à travers les années. Et ce sont ces mêmes quartiers qui forment aujourd’hui le territoire de notre arrondissement, soit : Petite-Bourgogne—Griffintown, Saint-Henri, Pointe-Saint-Charles, Côte-Saint-Paul et Émard. Des quartiers où il fait bon vivre et qui confèrent à Montréal une partie de sa beauté et de sa personnalité.

Le premier conseil

Aux élections de novembre 2001, l’arrondissement était constitué de trois districts électoraux, chacun représenté par un conseiller.

La première séance du conseil a eu lieu en décembre 2001, avant même l’entrée en vigueur de la ville fusionnée, en janvier 2002. Le conseil devait en effet mettre en place les outils dont il avait besoin pour son fonctionnement, dont : son règlement de régie interne et la désignation d’un président du conseil.

Après deux premières séances qui se sont tenues au centre sportif de la Petite-Bourgogne, en 2001, le conseil s’est ensuite déplacé vers le centre Sainte-Cunégonde (rue Dominion), dans une salle temporaire qu’il fallait réaménager à chaque séance. Cela a duré presqu'un an.

À partir de décembre 2002, les citoyens ont pu profiter du confort de la salle de spectacle de la maison de la culture Marie-Uguay, jusqu’à la toute dernière séance ordinaire du conseil, tenue en février 2007.

Le second conseil

Aux élections municipales de novembre 2005, la Ville de Montréal est reconfigurée à nouveau, en raison de la reconstitution d’anciennes villes de banlieue. À compter de janvier 2006, Montréal compte 19 arrondissements, dont celui du Sud-Ouest.

Comme pour les autres arrondissements de taille semblable, le conseil passe à cinq membres : un maire élu au suffrage universel et quatre conseillers, soit deux conseillers de la ville et deux conseillers d’arrondissement.

Un nouveau découpage du territoire correspondant davantage à la réalité des quartiers du Sud-Ouest est effectué. L’arrondissement passe de trois à deux districts :

  • le district de Saint-Henri — Petite-Bourgogne — Pointe-Saint-Charles
  • et le district de Saint-Paul — Émard

Une mairie bien à vous

Aujourd’hui, la mairie d’arrondissement compte sa propre salle du conseil. Une mairie bien à vous, au carrefour des différents quartiers du Sud-Ouest, à quelques pas du métro Lionel-Groulx, où sont regroupés l’ensemble de nos services.

À l’image du paysage urbain qui caractérise notre arrondissement, votre mairie a été aménagée dans un ancien bâtiment industriel construit il y a plus d’un siècle, en 1905 (l’année où incidemment, la municipalité de Saint-Henri a été annexée à la Ville de Montréal).

Ce bâtiment, dont la mairie occupe environ le quart de la superficie, a autrefois servi à la fabrication de biscuits de même qu’à l’entreposage et à la distribution. Il a aussi été inoccupé ou sous-utilisé pendant de longues années.

Sa restauration a été réalisée avec grand soin, dans un souci de développement durable. Une approche exemplaire dont nous sommes particulièrement fiers, qui a contribué à revitaliser le quartier Saint-Henri.