Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

L'arrondissement annonce

Natif et résident du quartier Saint-Henri, Benoit Dorais a été élu maire de l’arrondissement du Sud-Ouest en 2009. Réélu en 2013 et en 2017, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, reconnait son expérience et le nomme président du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable des Finances, du Capital humain, des Affaires juridiques, de la Gestion et de la planification immobilière, de l’Évaluation foncière et des Communications corporatives.

Membre du conseil d'agglomération de Montréal depuis 2011 – qu’il a présidé en 2016 et 2017 – il siège également à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) à titre de membre du comité exécutif, membre du conseil et vice-président de la Commission du développement économique, des équipements métropolitains et des finances.

Formé en philosophie et éthique sociale, Benoit Dorais a assumé des tâches névralgiques à la Ville de Montréal par le passé, notamment vice-président du comité exécutif et responsable des Grands projets, de l'Habitation et du logement social, des Immeubles, des Stratégies et transactions immobilières, de la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM) et de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM). Il a également siégé à de nombreuses commissions municipales et de la CMM, dont plusieurs à titre de président ou de vice-président.

Homme de terrain, il a mené plusieurs batailles : la réfection du complexe Turcot, la planification du territoire de Griffintown, le maintien des succursales de la SAQ sur les artères commerciales du Sud-Ouest, et plusieurs autres. Sous son administration, l’Arrondissement a remporté des prix pour l’implantation du premier woonerf de la Ville de Montréal et ses mesures d’apaisement de la circulation.

Il a par ailleurs poussé plus loin la stratégie montréalaise d'inclusion de logements sociaux, communautaires et abordables et a constitué des réserves foncières pour en bâtir davantage. En 2016, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec lui a décerné le prix Régis-Laurin pour sa contribution à l’habitation communautaire. 

Avec son équipe d'élus, il a travaillé au redressement des finances et a doté l'Arrondissement de plusieurs importants documents d’orientation et de planification en matière de culture, urbanisme, préservation du patrimoine, parcs et espaces verts, développement social et développement durable. De concert avec la Ville centre, le Programme particulier d’urbanisme de Griffintown (PPU) et le Plan de développement urbain, économique et social des abords de Turcot (PDUES) ont été adoptés.

Benoit Dorais a été l’un des membres fondateurs de PME MTL Grand Sud-Ouest et s’est joint à l’équipe de Projet Montréal en mai 2017.

Depuis sa réélection en novembre 2017, Craig Sauvé est responsable des questions liées à la mobilité dans l’arrondissement du Sud-Ouest. Il préside par ailleurs la Table de sécurité urbaine du Sud-Ouest qui se penche sur les grands enjeux de mobilité et de sécurité civile.

Il assume diverses fonctions à la Ville de Montréal. Il siège au comité exécutif en tant que conseiller associé (mobilité, service aux citoyens, gestion animalière). Il a été nommé vice-président de la Société de transports de Montréal (STM) par la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Il est également vice-président de la Commission du logement social à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui regroupe les 82 municipalités formant le Grand Montréal.

Craig Sauvé porte plusieurs autres chapeaux : président du comité sur le Service à la clientèle et accessibilité universelle, membre du comité sur le développement durable et la gouvernance, membre du conseil d‘administration de Transgesco et aussi administrateur de la Société de développement commerciale Les Quartiers du canal.

Féru de politique et tenant du respect des droits de la personne, Craig Sauvé a été membre du conseil d’administration fondateur de la ligue d’action civique, un organisme regroupant des citoyens vigilants, des élus et des organisateurs politiques voulant  contrer la collusion et la corruption dans l’administration publique. Il a aussi été adjoint parlementaire à Ottawa et directeur régional de la campagne de Jack Layton, lors des élections générales fédérales de 2011.

M. Sauvé s’est installé dans l’arrondissement en 1998 au moment où il débutait  ses études collégiales. En 2004, il obtient son baccalauréat au Liberal Arts College de l’Université Concordia. De 2008 à 2011, on le retrouvait à la barre d’une émission d’actualité sur les ondes de CKUT, 90,3 FM.

Anne-Marie Sigouin s’est établie dans le quartier Côte-Saint-Paul en 2004 et réside dans le Sud-Ouest depuis 17 ans. Détentrice d’un baccalauréat en histoire de l’art et muséologie de l’Université de Lethbridge, en Alberta, elle a travaillé au Centre Canadien d’Architecture pendant huit ans et a entrepris par la suite une maîtrise en histoire de l’art.

Avant d’être élue, elle s’implique dans le comité de parents de l’école de son quartier, suit les travaux du comité de mise en valeur de l’opération de revitalisation urbaine intégrée (RUI) Galt chapeautée par la Table de concertation de son district et milite pour le projet citoyen d’anneau de patinage quatre saisons au parc Angrignon. En 2013, elle devient cofondatrice de la Société d’histoire Saint-Paul–Émard dont elle est maintenant membre honoraire.

Mme Sigouin poursuit actuellement un 2e mandat en tant que conseillère de la Ville et comme présidente du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) du Sud-Ouest. Elle chapeaute de plus tous les dossiers liés à l’urbanisme et à la culture.

Parmi ses priorités : la promotion du travail des artistes et artisans locaux ainsi que l’amélioration de leurs conditions de pratique, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine bâti, l'accessibilité à la culture.

Mme Sigouin participe par ailleurs à la révision du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement ainsi qu’à la mise à jour du Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) et du Plan d'action sur le patrimoine bâti des secteurs établis 2012-2015.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, lui a confié la présidence de la Commission sur la culture, le patrimoine et les sports de la Ville de Montréal et l’a nommée conseillère désignée dans l’arrondissement de Ville-Marie.

 

Conseillère d’arrondissement depuis 2009, elle a collaboré activement à plusieurs documents d’orientation du Sud-Ouest comme la révision du Plan d’action intégré de développement social 2016-2020 et du Plan de développement durable 2017-2020. Elle a contribué à doter l’Arrondissement d’outils de planification du territoire pour le pôle Lionel-Groulx-Atwater et le secteur nord de Pointe-Saint-Charles.

Elle s’est impliquée dans plusieurs dossiers, notamment l’implantation de la collecte des résidus alimentaires dans les immeubles comportant huit logements et moins et suit de près l’évolution de l’agrandissement de la bibliothèque Saint-Charles.

Dans ce mandat, on lui a confié la responsabilité des dossiers en lien avec le  développement durable et le développement social.  

Membre depuis 2011 de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lui en a confié la présidence en décembre 2017. Cette instance traite de différents enjeux urbains reliés à la cohésion sociale, à la lutte à la pauvreté et à l’aide aux sans-abris.

Avant d’être élue, Mme Thiébaut a travaillé de nombreuses années dans le milieu communautaire du Sud-Ouest.

Sophie Thiébaut détient un baccalauréat en coordination de projets et organisations communautaires (Paris) et un certificat de deuxième cycle en économie sociale (UQAM). Elle réalise actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en environnement et développement durable à l’Université de Montréal.

Alain Vaillancourt a été réélu conseiller d’arrondissement en novembre 2017. Il habite dans le quartier Émard depuis plus de 20 ans où il s’est grandement impliqué dans la communauté. Il a été pendant 10 ans président du Club aquatique du Sud-Ouest (CASO). Il a aussi organisé des événements mobilisateurs tels que la course populaire du parc Angrignon, en association avec l’Université de Montréal. Travailleur social de formation, il a été à l’emploi de l’Association montréalaise pour les aveugles pendant près de deux décennies comme spécialiste dans le maintien à domicile des personnes âgées à basse vision.

Alain Vaillancourt est maire suppléant du Sud-Ouest. Triathlète ayant plusieurs Ironman à son actif, il compte poursuivre son travail de promotion de l’activité physique et des saines habitudes de vie à travers le mandat des sports et loisirs qu’il chapeaute. Il est aussi responsable des dossiers liés aux travaux publics du Sud-Ouest. M. Vaillancourt souhaite également soutenir l’organisation d’événements rassembleurs comme la cyclovia du Sud-Ouest. L’accessibilité universelle est aussi une de ses préoccupations importantes.
 
Le conseiller Vaillancourt s’est vu confier diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal. Il est membre de trois commissions: la Commission sur les finances et l'administration, la Commission sur la culture, le patrimoine et les sports et la Commission sur l’inspecteur général qui a pour fonction d'étudier toute question se rapportant au mandat de l'inspecteur général sur les processus de passation des contrats et leur exécution.

Finalement, il représente le Sud-Ouest au sein de conseils d’administration : PME MTL Grand-Sud-Ouest, le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO), la Société de développement commercial (SDC) Monk et l’Association de bienfaisance et de retraite des policiers et policières de la Ville de Montréal.