Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

L'arrondissement annonce

Maintien de la section adulte de Georges-Vanier : le Sud-Ouest ira en consultation publique sur les bibliothèques

18 novembre 2011

Bibliothèque Georges-Vanier

Le mois de novembre a été si exceptionnel sur le plan des recettes liées à l'émission des permis que l'arrondissement du Sud-Ouest prévoit récolter 700 000 $, soit 400 000 $ de plus pour ce seul mois.

« La pression ayant diminué sur les finances publiques, nous avons maintenant du temps pour lancer une réflexion collective sur l'offre de service de l'ensemble de nos bibliothèques dont le changement de vocation de la bibliothèque Georges-Vanier et le mandat de la bibliothèque Saint-Charles pour laquelle nous avons obtenu d'importantes subventions pour sa rénovation et son agrandissement », a annoncé le maire Dorais. « La section adulte demeurera ouverte pour l'instant et nous verrons au terme de ces consultations. »

« Nous espérons que ces recettes, qui sont bien au-delà de toutes prévisions, sont le résultat d'une accélération des mises en chantier et non d'une sorte de bulle qui ne laisserait rien pour les mois suivants », a indiqué le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. Le maire a tenu aussi à rappeler que les recettes des permis sont ponctuelles et liées directement à la vigueur de l'économie, ici comme ailleurs.

Consultations publiques sur les bibliothèques début 2012

« Le statu quo demeure inacceptable et la réflexion s'impose. Nos bibliothèques ne répondent pas à leur mandat. Sur ce point, les statistiques sont éloquentes : elles enregistrent un taux de pénétration de 21 % seulement, soit le plus bas taux d'utilisation de toute l'île de Montréal dont la moyenne est 32 % alors que nous avons 4 bibliothèques pour 70 000 citoyens. »

Pour la conseillère de Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles, Véronique Fournier, on ne peut plus concevoir la bibliothèque comme l'extension d'un salon, mais bien comme un établissement qui a un rôle névralgique à jouer dans la communauté. « Alphabétisation, aide à la maturité scolaire, aide aux devoirs, médiation culturelle et soutien aux parents, voilà des défis auxquels le modèle traditionnel actuel de nos bibliothèques ne répond pas. Nous nous donnerons donc du temps, en 2012, pour consulter la population et analyser les meilleures pratiques », a-t-elle expliqué.

Le biblio-mobile pourrait faire du chemin

De plus en plus, la bibliothèque doit sortir des murs, aller au-devant de sa clientèle et se moderniser. Le service de bibliothèque mobile qui dessert des résidences pour aînés, un service unique au Sud-Ouest, constitue un bel exemple d'innovation.