COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Une entrée de ville mémorable au parc Médéric-Archambault

10 septembre 2021

Montréal, le 10 septembre 2021 - Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a dévoilé aujourd'hui le concept retenu pour l'aménagement du futur parc Médéric-Archambault, situé à l'extrémité est du territoire et qui deviendra une porte d'entrée majestueuse et mémorable pour l'arrondissement, mais également pour toute l'île de Montréal.

Le concept dévoilé est issu des résultats de la consultation publique tenue à l'automne 2020 à laquelle près de 400 personnes avaient participé. Parmi les éléments majeurs soulevés par les répondants, mentionnons : un meilleur accès à l'eau, le souhait de préserver voire même de bonifier la végétalisation du parc et la volonté d'intégrer l'agriculture urbaine au projet. 

« Nos équipes ont conçu le plan d'aménagement préliminaire de façon à répondre aux idées exprimées par les citoyens, mais aussi pour mettre en valeur trois caractéristiques-clés de RDP-PAT soient l'accès à l'eau, l'art urbain et l'agriculture urbaine. L'idée était de faire du parc Médéric-Archambault un espace “wow” qui marque de façon distincte l'entrée sur notre territoire. Je suis particulièrement fière de l'intégration d'une œuvre d'art public sera appelée à devenir un point de repère unique et personnalisé qui attirera les regards de tous ceux et celles qui entreront dans l'Île de Montréal par le pont Pierre-Le Gardeur », d'expliquer la mairesse de l'arrondissement, Mme Caroline Bourgeois.

Ainsi, le futur parc de 23 000 mètres carrés sera divisé en trois parties. La partie près de la rivière sera dédiée à la détente et au jeu. Le parc Médéric-Archambault offre un magnifique point de vue sur la rivière des Prairies, une promenade en rive de type boardwalk sera aménagée le long de la berge, et l'accès piéton au rivage sera maintenu. Le tout sera bonifié par des aménagements et des équipements riverains. On retrouvera également une aire de détente avec du mobilier confortable, une zone de pique-nique, des exerciseurs urbains  et une aire de jeu aménagée avec des matériaux bruts afin de préserver le plus possible le côté naturel du site. D'ailleurs, on procèdera à un assainissement du boisé actuel et de nouveaux arbres seront plantés. 

Dans la zone centrale, on envisage d'aménager un grandiose amphithéâtre naturel circulaire pouvant, par exemple, servir à la présentation de spectacles en plein air. Au centre de celui-ci, l'arrondissement souhaite intégrer une œuvre monumentale d'entrée de ville, qui fera d'ailleurs l'objet d'un concours. Un stationnement écoresponsable sera aménagé, c'est-à-dire qui intégrera des principes comme la rétention de l'eau de pluie, la réduction des îlots de chaleur et la plantation d'espèces végétales indigènes. Des traverses piétonnes sécurisées assureront un transit sécuritaire d'un côté à l'autre de la 100e Avenue, en plus de mesures de réduction de la vitesse des véhicules. De plus, la piste cyclable existante du côté est de Notre-Dame sur la 100e Avenue sera prolongée pour passer en dessous du pont pour rejoindre le parc Médéric-Archambault. Puisque cet endroit sera appelé à devenir un point d'arrêt pour les cyclistes, l'arrondissement aménagera une borne de réparation de vélos ainsi que des installations sanitaires.

Finalement, la dernière section du parc, dédiée près du carrefour giratoire, sera, conformément aux orientations de l'arrondissement, destinée à l'agriculture urbaine.  On y trouvera des arbres et arbustes pour créer un nouvel espace d'auto-cueillette tout à fait unique. À ce propos, l'arrondissement consultera bientôt les citoyens pour qu'ils puissent choisir avec nos experts les espèces qui composeront ce nouveau boisé nourricier.

« Le parc Médéric-Archambault s'inscrit dans notre volonté de mettre en valeur la beauté du territoire de RDP-PAT. La plage de l'Est, le boulevard Gouin, le parc Saint-Joseph, le parc de la Traversée, la place du Village…ce sont tous des investissements dans la qualité de vie des citoyens qui ont le droit à du beau autour d'eux. De plus, nous croyons que ce projet est une occasion de rayonnement qui dépasse les frontières de l'arrondissement », d'ajouter la mairesse.

Après le dévoilement de ce plan concept, plusieurs étapes restent à franchir, notamment la conception des plans et devis, l'obtention des autorisations environnementales requises et les appels d'offres pour la réalisation des travaux. L'arrondissement espère ainsi un début de chantier à la fin de l'année 2022 et prévoit une durée de deux ans pour la réalisation des travaux de l'ensemble du projet.