COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Faits saillants du conseil d'arrondissement du 7 septembre 2021

8 septembre 2021

Montréal, le 8 septembre 2021 - Lors de la séance du conseil d'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles qui s'est tenue en vidéo diffusion le 7 septembre 2021, plusieurs annonces ont été faites par les élus(es). 

Abolition des frais de retard dans les bibliothèques
L'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles est heureux d'annoncer  l'abolition des frais de retard aux abonné(es) de ses bibliothèques, à compter du 6 octobre, en vertu d'une modification au règlement sur les tarifs de l'arrondissement, adopté par le conseil d'arrondissement.

Le règlement de tarification actuel prévoit des frais par jour de retard pour chaque document emprunté jusqu'à un maximum de frais pour un adulte (5 $) et un enfant (3 $). Dès que le maximum des frais de retard est atteint ou après un deuxième avis de retard, le dossier est bloqué privant l'abonné(e) d'emprunter de nouveaux documents. 

Les nouvelles dispositions au Règlement sur les tarifs de l'arrondissement prévoient l'émission d'avis de courtoisie et de retard après 3, 5, 19 et 32 jours de retard suivant la date d'échéance. Le dossier est bloqué après le deuxième avis et débloqué lorsque l'abonné(e) retourne les documents en bibliothèque. Après 32 jours de retard, une facture est émise et annulée dès le retour des documents. 

Le mandat des bibliothèques est de permettre l'accès à la culture, au savoir, aux technologies, à l'information et au loisir, et ce gratuitement. Leur fréquentation et leur utilisation par les populations les plus vulnérables sont plus qu'encourager et l'abolition des frais de retard est un exemple des mesures qui découlent de cet engagement.

Agrandissement de la cuisine communautaire du centre récréatif de RDP
Ne répondant plus aux besoins des différents organismes qui l'utilisent depuis la construction du bâtiment en 2004, la cuisine communautaire du centre récréatif de Rivière-des-Prairies bénéficiera de travaux d'agrandissement et de réaménagement. Le conseil d'arrondissement a octroyé un contrat de services professionnels en architecture et en ingénierie à la firme Les Architectes Labonté Marcil s.e.n.c. au montant de 133 502,82 $. 

Le projet prévoit l'agrandissement de la cuisine vers la cour arrière, du côté du stationnement, ainsi qu'un réaménagement complet, adapté aux attentes des usagers, comprenant de plus grandes surfaces de travail et du rangement. « La cuisine ainsi rénovée pourra notamment être utilisée par les organismes pour donner des cours de cuisine afin de multiplier les échanges intergénérationnels et interculturels », espère la mairesse Caroline Bourgeois.  La préparation des plans et devis, ainsi que la période d'appel d'offres est prévue dans les prochains mois pour un octroi de contrat de construction au printemps 2022. 

Réaménagement du parc Sainte-Marthe
Le conseil d'arrondissement a octroyé un contrat à Lanco Aménagement inc. au montant de 1 489 133, 21 $, taxes incluses, pour le réaménagement du parc Sainte-Marthe. Cette dépense est entièrement assumée par la ville centre, dans le cadre du Programme de réfection et de verdissement des parcs locaux du Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports. À ce montant s'ajoutent les dépenses liées aux contingences et incidences, correspondant à 150 957,12$, assumés par l'arrondissement. Ces sommes serviront à la réalisation de travaux dans les deux secteurs du parc Sainte-Marthe, de part et d'autre de la rue Jacques-Rousseau.

Cette démarche fait suite à un sondage réalisé en décembre 2020 auprès des citoyens du secteur, témoignant de l'importance d'améliorer la sécurité, l'accessibilité et le contact avec la nature du secteur nord du parc Saint-Marthe. Non aménagé, le boisé y est actuellement dégarni en raison d'un grand nombre de frênes morts par l'agrile du frêne. Un terrain de balle aménagé en 2019 possède un stationnement accessible uniquement par le boulevard Gouin. Pour sa part, le secteur sud possède des installations désuètes qui ne répondent pas adéquatement aux besoins de la communauté et des usagers. 

Les travaux du secteur sud consistent à : 

  • L'aménagement d'une aire de pratique de basketball;
  • L'aménagement d'un bloc pour la pratique de l'escalade libre;
  • L'installation d'une table de ping-pong;
  • Le réaménagement de la surface du terrain de pétanque;
  • L'installation d'une balançoire;

Les travaux du secteur nord consistent à : 

  • La réalisation d'un sentier asphalté et éclairé qui relie la rue Jacques-Rousseau, la 1re rue et le boulevard Gouin;
  • L'aménagement d'une aire de jeu pour enfants de 18 mois à 12 ans à proximité du terrain de balle existant;
  • L'ajout de mobilier (bancs balançants) le long du sentier;
  • L'installation de table à pique-nique à proximité de la rue Jacques Rousseau;
  • La plantation de 166 arbres dans le secteur boisé. 

La fin des travaux est prévue pour juin 2022.

Travaux d'éclairage au parc André-Corbeil-dit-Tranchemontagne
L'arrondissement procédera à l'ajout d'un système d'éclairage adjacent au sentier piétonnier du parc André-Corbeil-dit-Tranchemontagne, contribuant à augmenter le sentiment de sécurité des usagers qui fréquentent ce lieu. Les travaux d'aménagement et l'installation de lampadaires auront lieu à l'automne 2021, conformément au contrat octroyé par les membres du conseil à Groupe Thermo-Lite Inc., au montant de 186 288,12$, taxes incluses.

Phase 1 du pôle d'innovation en agriculture urbaine 
Dans la foulée d'une étude sur la faisabilité de développer un pôle d'innovation en agriculture urbaine sur son territoire, l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles souhaite mettre à la disposition de la relève agricole un site dédié au démarrage de leur projet d'entreprise. Au regard des objectifs de sa Politique d'agriculture urbaine et du plan d'action qui en découle, l'arrondissement a également l'ambition d'attirer des entreprises spécialisées dans ce domaine afin d'augmenter les superficies cultivées dédiées à l'agriculture urbaine. Pour accélérer le processus, l'arrondissement propose de participer à l'appel de projets MontréalCulteurs, un programme d'accompagnement qui s'adresse aux entreprises agricoles urbaines qui souhaitent établir leur projet à Montréal et trouver un espace de production. Dans cet esprit, RDP-PAT veut identifier et rendre disponibles des terrains publics municipaux propices à la mise en place de projets d'agriculture urbaine sur son territoire. Cette démarche rendra possible le développement d'un pôle d'innovation en agriculture sur le territoire et l'atteinte de l'objectif de 30 hectares d'agriculture urbaine en 2030.

Réfection de la Maison Antoine-Beaudry
Afin de préserver ce magnifique bâtiment patrimonial, une deuxième phase de travaux sera exécutée à la Maison Antoine-Beaudry à l'été 2022. Le conseil d'arrondissement a octroyé un contrat de services professionnels en architecture et en ingénierie à la firme Nadeau Blondin Lortie architectes inc. au montant de 74 584,28$ taxes incluses pour la conception et la réalisation des travaux de réfection. La préparation des plans et devis, ainsi que la période d'appel d'offres s'effectueront de septembre 2021 à mars 2022, pour un octroi du contrat de construction en mai 2022. La fin des travaux est prévue en juillet 2022. 

Les travaux de réfection visent entre autres la toiture, les lucarnes, ainsi que les cadres et allèges de fenêtres. L'ensemble du bâtiment sera repeint, à l'intérieur comme à l'extérieur. Les planchers de bois seront restaurés au rez-de-chaussée et à l'étage. Ce projet bénéficie d'une subvention de la Division du patrimoine, laquelle financera un peu plus de 66 % des coûts reliés aux travaux admissibles.

Contribution financière à la Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles
La clientèle jeunesse représente une priorité pour l'arrondissement et certaines problématiques méritent de s'y attarder davantage en amont, grâce à des activités et des projets de prévention et d'intervention. Dans ce même ordre d'idée, les élus ont accordé un soutien financier totalisant la somme  de 16 616 $ à la Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles prévue au budget du Service de la diversité et de l'inclusion sociale dans le cadre du Programme d'intervention de milieu pour les jeunes 12-30 ans, pour l'édition 2021-2022. 

S'adressant aux jeunes de 12 à 17 ans, dont 65 % s'identifient à une origine ethnoculturelle, le projet Bouger ensemble autrement propose des activités de loisir et de sport, menées par des professionnels, incluant un volet sur la saine alimentation. Le projet vise à favoriser l'intégration culturelle et le développement de nouvelles habiletés sportives, ce qui contribuera à augmenter leur estime de soi. Il comprend des ateliers de patin sur glace, des cours de boxe et de danse urbaine, ainsi que la réalisation de repas santé suivant ces activités. Des intervenants de la Maison des jeunes assurent la planification, la supervision, le recrutement, l'encadrement des séances et le suivi du projet qui s'échelonnera de septembre 2021 à mai 2022. 

Pour l'année 2020, c'est plus de 337 jeunes qui ont fréquenté la Maison des jeunes, dont plus de 50 pour la première fois. Ainsi, ce projet permettra à des jeunes issus des communautés culturelles diverses d'explorer leur plein potentiel. Le projet permettra également aux jeunes de renforcer leur sentiment d'appartenance à leur milieu de vie, et ainsi, à apaiser les tensions potentielles.

Protection des berges du parc Pierre-Payet
Le parc Pierre-Payet est un joyau de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Il a d'ailleurs été identifié comme l'une des quatre zones d'intérêt biologique du secteur Pointe-aux-Trembles dans le Plan de conservation et de restauration des rives de Pointe-aux-Trembles. Ses atouts physiques sont nombreux : milieux humides diversifiés, habitats potentiels pour les oiseaux de rivage, présence de plusieurs espèces animales, présence d'une espèce à statut, profondeur du paysage, etc. Toutefois, il présente des signes de perturbation.

Le Comité Zip Jacques-Cartier a le mandat de réaliser un diagnostic du processus d'érosion de la berge et de proposer une solution pour cette problématique. Cette étude est une étape préalable au projet de protection et de restauration des berges du parc prévu d'octobre 2021 à mars 2022. Pour ce faire, le Comité Zip Jacques-Cartier mandatera la compagnie Terraforex pour réaliser un avis technique complet. Pour assurer le financement de ce projet, le conseil d'arrondissement a octroyé une contribution financière au montant maximal de 3 575,00$, taxes incluses, au Comité ZIP Jacques-Cartier.  

Nouvelles dispositions pour les projets de densification
Le conseil d'arrondissement a modifié le règlement sur les plans d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) afin d'ajouter une section applicable aux projets de densification pour les terrains occupés par un bâtiment unifamilial, bifamilial et trifamilial. Cet outil permettra d'encadrer les projets de lotissement, de transformation ou de construction visant à modifier le nombre de lots constructibles ou à augmenter le nombre total de logements dans des quartiers peu ou moyennement denses. Les projets seront analysés selon des objectifs et des critères d'évaluation précisés dans la nouvelle section modifiant le Règlement sur les PIIA. Ces nouvelles dispositions permettront d'harmoniser les projets de densification en fonction des capacités d'accueil du cadre bâti existant et de l'environnement.