Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

Lieux d’intérêt

Maison Antoine-Beaudry, 14678, rue Notre-Dame Est

Maison BeaudryConstruite vers 1732, cette magnifique maison constitue l'un des joyaux hérités du régime français. C'est la plus vieille maison de Pointe-aux-Trembles. Ce bâtiment appartient à l'architecture traditionnelle québécoise. La galerie a été ajoutée vers les années 1820-1830. En 1979, la maison fut proclamée monument historique par le ministère des Affaires culturelles du Québec. La Ville de Montréal a acquis la maison et le terrain en 1983. Restaurée de 1996 à 1997, elle est utilisée depuis comme lieu de diffusion culturelle.

Maison Armand, 12930, boulevard Gouin

Maison ArmandConstruite en 1732, cette maison se rattache à l'un des premiers types de bâtiments ruraux trouvés dans la région de Montréal. L'un de ses premiers occupants fut François Armand dit Flamme, lieutenant-colonel du milieu. Maison classée monument historique en 1974, elle est enclavée dans le parc de la Pointe-aux-Prairies.

Maison Bleau, 13200, boulevard Gouin

Maison BleauLaurent Bleau, fils de François Bleau arrivé en Nouvelle-France en 1665, se maria en 1721 et acheta cette terre de 60 arpents. Il aurait construit une maison en 1732. Sur les fondations de cette première maison, l'actuelle maison de bois fut construite en 1890, alors que Léon Bleau, fils de Joseph, était propriétaire. Depuis 1721, sept générations de la famille Bleau se sont succédé.

Maison Pierre-Chartrand, 8000, boulevard Gouin

Maison du Bon-TempsPaul Désautels acquit cette terre de son père Prudent Désautel en 1810. La construction de cette maison se fit vers 1790 et l'agrandissement en 1810. Après l'annexion à Montréal, la ville en devient propriétaire et vers 1974, des rénovations sont complétées ; on en fait un centre récréatif et culturel. Depuis 2001, la Maison de la culture Rivière-des-Prairies occupe les lieux.

Maison Urgel-Charbonneau, 11931, rue Notre-Dame Est

De style architectural néo Queen Anne très en vogue à la fin du XIXe  siècle, la maison Urgel Charbonneau a été construite en 1913 et modifiée à maintes reprises. La transformation a permis d’aménager un logement à l’étage en 1950 et l’installation d’un escalier extérieur. En 1986, Berthe Charbonneau Beaudry, descendante de Urgel Beaudry, vend la propriété à la société Emmanuel Grégoire qui en fait un centre de réhabilitation et de réinsertion sociale appelée Prosper-Boulanger. En 1988, la maison connaît la transformation la plus radicale : une modification est apportée à la dimension globale de cette demeure historique avec l’ajout d’une annexe de deux étages devant servir à sa nouvelle vocation. Malgré les changements, la maison Urgel Charbonneau garde encore la tourelle d’angle et une corniche à modillons qui ajoutent une touche d’éclectisme à cette demeure. Des éléments qui témoignent de l’appartenance du propriétaire à la bourgeoisie établie à Pointe-aux-Trembles.

Maison Paul Desjardins, 9350, boulevard Gouin

Maison Paul DesjardinsPaul Desjardins reçut en 1833, la terre de son père Pierre Desjardins. Cette maison de pierre fut probablement construite pour Paul Desjardins peu après son mariage en 1833.

Maison Oakes, 8320, boulevard Gouin

Maison OakesMaison rurale à la mode victorienne, architecture venue d'Angleterre et aussi des États-Unis. Construction en 1909. Georges Oakes arriva à Rivière-des-Prairies en 1844, et acheta la terre qui avait appartenu à la famille L'Archevêque. La famille Oakes fut propriétaire jusqu'en 1937.


Maison Pierre Pépin, 7830, boulevard Gouin

Maison Pierre PépinQuand Pierre Pépin acheta ce lot en 1884, il n'y avait pas de bâtisse. L'année suivante, en 1885, il y avait cette maison «mansard avec brisés à deux caux». Ce style rendait la maison plus logeable.

Maison Jean-Baptiste Pépin, 7555, boulevard Gouin

Maison Jean-Baptiste PépinDate de la construction vers 1810. Cette construction fut probablement faite par Jean-Baptiste Pépin, époux de Marie-Amable Corbeil. D'autres constructions de même style se retrouvaient le long de la rivière des Prairies. Les rénovations furent effectuées en 1968.

Vieux village de Rivière-des-Prairies

Le secteur du Vieux village s’étale le long de la bordure de la rivière des Prairies, sur la pointe nord-est de l’île de Montréal. Cette zone conserve l’allure paisible d’un petit village dominé par le clocher de l’Église. La rue principale du village est le boulevard Gouin Est bordé de quelques maisons villageoises de l’époque, des duplex et de modestes chalets contemporains. Avant 1970, le territoire environnant n’a pas été urbanisé. Lorsque la ville de Rivière-des-Prairies est annexée à Montréal, débute alors divers travaux en vue de développer le réseau de voirie et d’égouts du quartier. Ce sont ces infrastructures qui marquent le début de l’urbanisation, après 1970, des anciennes terres agricoles du vieux village de Rivière-des-Prairies. Ce nouvel environnement urbain se caractérise par la construction de bâtiments isolés sur leurs terrains. 

Pour voir la liste complète des sites patrimoniaux de l’arrondissement Rivière-des-Prairies –Pointe-aux-Trembles, visitez le site Patrimoine Montréal.

Liens externes