Suivez nos alertes sur :

Tempête exceptionnelle

Phénomène

Tempêtes exeptionnelles

Il existe plusieurs types de tempêtes hivernales et estivales. Selon Environnement Canada : « les tempêtes hivernales sont des phénomènes météorologiques de grande envergure, qui sont appelés cyclones et qui tirent leur énergie des écarts de température et d’humidité de part et d’autre de la limite séparant deux masses d’air qui se rencontrent ou entrent en collision. Plus les écarts de la température et de la teneur en humidité sont importants de part et d’autre de cette limite, appelée front plus il y a d’énergie disponible pour le développement des tempêtes».
Les tempêtes estivales entrainent des orages violents, de la foudre, des tornades et de la grêle. Ces tempêtes sont causées par des forts courants d’air ascendants et plus susceptibles de se produire par temps chaud et humide.
Les tornades se produisent lorsque cette masse d’air chaud entre en collision avec des masses d’air froid du nord.

Danger de l’hiver Environnement Canada

Se préparer et se protéger

Risque à Montréal

Deneigement - Crédit : Denis Labine - Ville de MontréalLes phénomènes tels que la grêle, la pluie verglaçante, la neige abondante, les orages et vents violents et les tornades sont considérés comme des tempêtes exceptionnelles et sont les plus susceptibles de survenir à Montréal. Contrairement à d’autres types de risques, les différents types de tempête ne sont pas un phénomène localisé et peuvent affecter une grande partie du territoire. Les pluies abondantes de 1987, la tempête de verglas de 1998 et les tempêtes de neige fréquentes et abondantes de 2007-2008 sont des exemples de ces phénomènes qui peuvent perturber les activités sur le territoire de Montréal et mettre en danger la santé et la sécurité de la population.
En 2008, une succession de tempêtes hivernales s’est abattue sur le territoire montréalais, pourtant familier aux précipitations abondantes et aux vents violents. Suite à ces événements, le Centre de sécurité civile a mis sur pied un Plan particulier d’intervention Tempête exceptionnelle – volet neige.

Impacts sur la population et les infrastructures

Les tempêtes exceptionnelles peuvent avoir des impacts sur la santé des personnes (blessures, mortalité) et sur leur sécurité (évacuation, mise à l’abri ou hébergement d’urgence requis).
Parmi les impacts potentiels causés par les tempêtes violentes ont retrouve :

  • Circulation ralentie ou bloquée pour les véhicules d’urgence;
  • Accès difficiles aux lieux de sinistre, aux victimes, aux sites sensibles et aux personnes vulnérables;
  • Retards dans les interventions d’urgence;
  • Dommages aux infrastructures, dont les infrastructures essentielles;
  • Évacuations nécessaires, mais ralenties par les conditions (neige abondante, débris, etc.);
  • Pannes électriques;
  • Arrêt ou ralentissement des activités socio-économiques

Type de tempête

Tempête de neige

Les tempêtes de neige peuvent entraîner plusieurs conséquences dont la neige abondante, la poudrerie ainsi qu’un refroidissement éolien. Une carte de la neige au sol est disponible sur le site de Météo Média.

Vent violent

Paysage de neige  - Crédit : Hélène BourdageUn vent fort ne survient pas seulement à grande échelle en présence de tempêtes tropicales ou de systèmes ou fronts de basse pression, mais aussi à petite échelle, à partir d’orages, du chinook ou des conditions locales du terrain

Source : Environnement Canada

Pluie abondante

Les orages qui se produisent durant la saison estivale sont dus à l'élévation rapide d'air chaud et humide et peuvent provoquer des précipitations de forte intensité que l’on nomme pluie abondante ou torrentielle. Ces pluies peuvent causer des inondations, des refoulements d’égouts et causer plusieurs dommages.

Verglas

Verglas, Crédit :Denis Labine, Ville de MontréalLa pluie verglaçante est une précipitation liquide dont la température est inférieure à 0°C et qui gèle en entrant en contact avec le sol ou d’autres objets (arbres, fils électriques, etc). Le verglas peut rendre les surfaces très glissantes pour les piétons et automobilistes et provoquer des accidents ainsi que la chute de fils électriques.

Grêle

Il s’agit d’une précipitation sous forme de granules de glace d’un diamètre égal ou supérieur à 5 mm. La grêle se forme au centre des orages et les grêlons peuvent ramasser de l’eau durant leur descente, devenant plus gros, plus lourds et plus dangereux. Les dommages causés par les tempêtes de verglas peuvent être importants, notamment sur les voitures et les maisons.

Source : Ressources naturelles Canada, L’Atlas du Canada.

Tornade

Les tornades sont des colonnes d'air qui tournent sur elles-mêmes à de très grandes vitesses. Elles sont de petites dimensions et peuvent être très violentes. Elles frappent rapidement, par hasard, et souvent sans avertissement. Les vents qu'elles engendrent peuvent atteindre jusqu'à 100 mètres à la seconde. Les dégâts provoqués par le passage d'une tornade sont dus au vent ainsi qu'à la chute extrêmement rapide de la pression atmosphérique.

Source : Ressources naturelles Canada, L’Atlas du Canada.

PPI Tempête exceptionnelle – volet neige

Indicateurs et actions

Les niveaux de mobilisation de l’Organisation de sécurité civile de l’agglomération de Montréal face à une tempête de neige sont déterminés selon la quantité de précipitation prévue et accumulée ainsi que l’effet de certains facteurs aggravants. La cellule de coordination du déneigement de la ville de Montréal s’assure quant à elle de la coordination des activités de déneigement et en mode intervention, elle agit au nom de l’OSCAM et coordonne les activités avec les arrondissements et villes.

Unité de propreté et de déneigement OSCAM Actions
Niveau 1
Accumulations prévues de moins de 30 cm
  • Vigie par l’Unité de propreté et du déneigement
Normal
Accumulations prévues de moins de 30 cm
Niveau 2
Accumulations prévues entre 30 cm et 59 cm
ou
Accumulations prévues de moins de 30 cm avec dépassement des seuils critiques d’au moins deux des indicateurs de phénomène aggravants à l’événement
  • Mise en place de la cellule de coordination neige
Veille
Accumulations prévues entre 30 cm et 44 cm
ou
Accumulations prévues de moins de 30 cm avec dépassement des seuils critiques d’au moins deux des indicateurs de phénomène aggravants
  • Déblaiement et épandage d’abrasifs pour 22 zones particulières identifiées par la STM
  • Arrêt interdit sur six axes prioritaires réservés à la STM, aux véhicules d’urgence et au transport de neige
Alerte
Accumulations prévues entre 45 cm et 59 cm
ou
Accumulations prévues entre 30 cm et 44 cm avec dépassement des seuils critiques d’au moins deux des indicateurs de phénomène aggravants
  • Déblaiement et épandage d’abrasifs pour 22 zones particulières identifiées par la STM
  • Arrêt interdit sur six axes prioritaires réservés à la STM, aux véhicules d’urgence et au transport de neige
Niveau 3
Accumulations prévues de 60 cm et plus
ou
Accumulations prévues entre 30 cm et 59 cm avec dépassement des seuils critiques d’au moins deux des indicateurs de phénomène aggravants à l’événement
  • Mise en place de la cellule de coordination neige
Intervention
Mêmes indicateurs que la cellule
  • Déblaiement des axes de circulation prioritaires
  • S’assurer de la disponibilité du réseau de transport en commun
  • Les policiers doivent assurer la fluidité de la circulation et assurer le remorquage de véhicules sur les axes de circulation prioritaires
  • Les pompiers doivent coordonner les opérations de sauvetage (ex.: véhicules ensevelies sous la neige, etc.)
  • S’assurer de transmettre aux unités de déneigement les demandes de déneigement urgentes

Les principaux facteurs aggravant la situation lors de tempête exceptionnelle

Indicateurs de phénomène Seuils critiques
Accumulation antérieure de neige au sol 15 cm et plus dans les 24 heures précédentes
30 cm et plus dans les 48 heures précédentes
Vitesse d’accumulation de neige au sol 9 cm/heure et plus
Durée prévue de la chute de neige Moins de 6 heures
Vents violents 45 km/heure et plus
Chute de pluie verglaçante 25 mm et plus
Refroidissement éolien - 30°C et moins
Période de chute de neige Jours de semaine
Avant l’heure de pointe

Les priorités dans les opérations de déneigement lors de l’intervention

Certains sites, définis comme sites sensibles, font l'objet de déneigement en priorité. Il peut
s'agir de (liste non exhaustive) :

  • casernes du Service de sécurité incendie de Montréal
  • postes de quartier du Service de police de la Ville de Montréal
  • centres de communications d'urgence, tels le 911, le 811, le 311
  • clos de voirie
  • quadrilatères entourant les garages de la Société de transport de Montréal
  • hôpitaux et Centres locaux de services communautaires (CLSC)
  • usines de production d'eau potable
  • ponts et tunnels vitaux
  • installations d'Hydro-Québec
  • aéroports
  • centres d'hébergement pour les personnes sinistrées
  • garderies
  • Centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD)

Les essentiels

Info-Santé
8-1-1
Transports Québec
5-1-1
Ville de Montréal
3-1-1
Urgence
9-1-1

Centre antipoison

Service téléphonique sans frais
24 heures sur 24, 7 jours sur 7 1 800 463-5060