Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Actualité

Bilan de la saison de vélo à CDN-NDG : sécurité et confiance sur les routes

30 octobre 2019

L'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG) présente fièrement le bilan des ajouts et améliorations réalisés sur le réseau cyclable de l'arrondissement. L'utilisation du vélo comme moyen de transport est une façon efficace de lutter contre les changements climatiques. L'arrondissement répond ainsi de façon concrète aux demandes des citoyens, dont près d'un demi-million ont manifesté le 27 septembre dernier.

Afin de sécuriser les pistes cyclables et de les rendre accessibles aux usagers plus vulnérables (personnes âgées, cyclistes débutants, etc.), 70 bollards supplémentaires se sont alignés sur l'avenue Fielding. Des zones d'emportièrage ont vu le jour sur 9 rues :

  • Édouard-Montpetit
  • Lacombe
  • Barclay
  • Plamondon
  • Notre-Dame-de-Grâce
  • Côte-Sainte-Antoine
  • Goyer
  • Fielding
  • Walkley

De plus, la piste cyclable de Maisonneuve a gagné une protection physique de type « quickurb » et 24 saillies de trottoirs sont apparues afin de modérer la vitesse de circulation des automobiles. Enfin, en 2020 l'arrondissement ajoutera 500 supports pour vélo sur son territoire.

Par ailleurs, à l'été 2019, l'arrondissement a financé la première édition du programme Vélorution CDN-NDG, un projet réalisé par l'organisme Cyclo Nord-Sud. Ce programme vise à sensibiliser les résidents de l'arrondissement aux bienfaits de l'utilisation régulière du vélo, et à les outiller pour développer leurs compétences en cyclisme urbain. Il enseigne également à ses participants à réparer eux-mêmes leur vélo, plutôt que de devoir débourser pour le faire.

Tout au long de l'été, des ateliers de mécanique ainsi que des activités d'initiation au vélo, dont une spécifiquement pour les femmes, ont été organisés dans différents parcs. Au total, 145 réparations ont été menées gratuitement durant les mois de juillet et d'août. Le programme se poursuit à l'automne, durant les fins de semaine d'octobre.

Un complément aux mesures en place 

L'accès à une meilleure mobilité étant reconnu comme un facteur participant à briser le cycle de la pauvreté, l'arrondissement de Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce souhaite encourager l'utilisation régulière du vélo comme mode de déplacement. Alors qu'une grande partie des démarches réalisées pour soutenir le cyclisme à Montréal se sont concentrées sur la création et l'amélioration d'infrastructures, ces initiatives ne sont parfois pas suffisantes pour rendre le cyclisme à la fois plus sécuritaire et plus attrayant aux yeux de certains groupes de la communauté.

En effet, des obstacles socioculturels ou financiers peuvent limiter l'adoption du vélo. Ce phénomène s'observe notamment chez certaines populations pour qui la pratique cycliste est moins courante dans la communauté d'origine.

« Il faut combattre la culture de l'auto et rendre le vélo plus accessible. Au-delà de sécuriser le réseau cycliste à Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grace, nous augmentons le sentiment de confiance chez les cyclistes avec des projets comme Vélorution», affirme Sue Montgomery, mairesse de l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Elle ajoute que « le vélo, ce n'est pas qu'un moyen de transport. En plus d'être une façon économique de se déplacer, c'est un outil d'émancipation pour les femmes et une occasion de briser l'isolement social.»  

« Cyclo Nord-Sud est heureux de compter sur le soutien financier et logistique de l'arrondissement de Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce pour favoriser l'équité cycliste, indique Robin Black, chargé de projet pour Vélorution CDN-NDG. Alors que le cyclisme gagne en popularité, les communautés marginalisées continuent de se heurter à des obstacles que l'amélioration des infrastructures ne suffit pas à surmonter. »

 « Je suis heureuse que l'arrondissement agisse pour encourager des personnes issues de différents milieux à développer leurs compétences en vélo. Pratiquer le vélo est bon pour la santé physique, environnementale et financière », conclut madame Montgomery.