Écoterritoires

Falaise Saint-Jacques

Au cœur d’une zone en redéveloppement

Falaise Saint-Jacques Carte de l’écoterritoire.
Agrandir

Cette falaise représente un site paysager et géomorphologique marquant sur l’île de Montréal. Située au cœur d’un milieu fortement minéralisé, cette masse verte dominée par des peupliers s’étend sur environ 3 km et occupe une superficie de plus de 20 ha. Avec le réaménagement de l’échangeur Turcot, la transformation de la cour Turcot en développement urbain et le déplacement de l’Autoroute 20, la zone qui encercle cet écoterritoire est appelée à subir de nombreux bouleversements.

Actions de protection

Un comité technique, composé de représentants de la Ville et des arrondissements concernés, a commandé en 2007 et 2008 différentes études (historique, géotechnique et biologiques) afin d’améliorer les connaissances sur la falaise. Sa pente abrupte, fruit de remblayages, a été stabilisée par des travaux sylvicoles réalisés durant les années 1980 et 1990. Le site est fréquenté par la faune ailée, entre autres lors des migrations. De plus, la falaise représente un des sites montréalais d’importance pour la couleuvre brune, une espèce à statut précaire.

À ce jour, la superficie protégée couvre 16 ha, bénéficiant d’un zonage «parc».

Dans le cadre des travaux de réaménagement de l’échangeur Turcot, le ministère des Transports du Québec prévoit, à la demande de la Ville, l’aménagement d’une bande verte au pied de la falaise, appelée à devenir un sentier multifonctionnel pour le transport actif.

Vue aérienne de la Falaise Saint-Jacques

Objectifs de conservation et d’aménagement (2004)

  • Élaborer un plan de protection et de mise en valeur de cet espace en concertation avec les arrondissements concernés;
  • Déterminer et réaliser les interventions nécessaires au problème d’érosion de la falaise.