Écoterritoires

Rapides de Lachine

Sur les rives du fleuve

Rapides de Lachine Carte de l’écoterritoire.
Agrandir

Le vaste espace naturel compris dans cet écoterritoire est unique à l’échelle du Québec. Il sert de site de reproduction pour un grand nombre d’espèces de poissons et d’oiseaux aquatiques (en eaux calmes comme en eaux vives). Les îles au centre des rapides abritent des plantes à statut précaire et constituent des sites de nidification pour canards et hérons. De plus, l’héronnière mixte de l’île aux Hérons est la première en importance au Québec pour le bihoreau gris et la deuxième pour le grand héron. La présence dans le secteur de plusieurs sites protégés par les gouvernements du Québec et du Canada témoigne de l’intérêt de ces habitats, particulièrement pour la faune.

Lors d’une promenade au parc des Rapides, prenez le temps de découvrir La Saulaie, un milieu humide fort diversifié et riche sur le plan de la faune : poissons, reptiles, amphibiens, oiseaux aquatiques et de rivage, et des mammifères semi-aquatiques y cohabitent.

Actions de protection

En 2006, l'arrondissement de Verdun fait cession d'une servitude de conservation perpétuelle des terrains dans le bois du Domaine Saint-Paul et le lac des Battures. La superficie protégée au sein de l’écoterritoire s’en voit agrandie de 26 ha. Le bois, refuge pour plusieurs plantes menacées et vulnérables, est aussi fréquenté par une variété d’oiseaux dont les oiseaux de proie. Tant ce bois humide que le lac des Battures constituent d’importants lieux de reproduction pour amphibiens et reptiles.

Vue aérienne sur le parc des Rapides de LachineUn héron et un canard dans les Rapides

Objectifs de conservation et d’aménagement (2004)

  • Conserver l’intégrité des écosystèmes;
  • Préserver le patrimoine culturel;
  • Mettre en valeur le potentiel récréo-touristique.