Saviez-vous que ...

… la couleuvre brune est ovovivipare?

C’est-à-dire que ses œufs se développent dans son ventre et lors de la mise bas les jeunes couleuvres sont parfaitement formées.

… sur le territoire Montréalais, d’après les connaissances actuelles, la couleuvre à collier est présente essentiellement dans le parc du Mont-Royal?

Elle fréquente les secteurs escarpés le lond du chemin Olmsted et de la voie Camilien-Houde.

… le nom anglais de la couleuvre tachetée signifie serpent de lait ?

En campagne, souvent aperçue dans les fermes et les étables, la croyance voulait que cette couleuvre tétait les vaches pendant la nuit.

… vous pourriez confondre la tortue peinte avec une autre tortue aux couleurs vives : la tortue à oreilles rouges, une espèce non indigène au Québec ?

Commercialisée dans les animaleries : ses pattes et son cou sont rayées de jaune ; sur sa tempe, une tache orangée à rouge est visible.

… les bains de soleil sont vitaux chez les tortues ?

Les tortues étant des animaux à sang froid, leur exposition au soleil est essentielle pour le maintien de leur métabolisme, favorisant digestion et maturation des œufs.

… le sexe de la tortue serpentine se détermine par la chaleur au cours de l’incubation ?

À 20°C ou entre 29°C et 31°C naîtront des femelles alors qu’entre 23°C et 24°C ce sera plutôt des mâles et qu’entre les deux, c'est un mélange de mâles et de femelles.

… les couleuvres rayées passent l’hiver en hibernation en se regroupant dans une cavité du sol sous la ligne de gel?

Ces lieux appelés hibernacles peuvent être de types variés tels que trous dans le sol, terriers ou encore vieilles fondations.

…les chauves-souris ne sont pas aveugles?

Bien qu’elles utilisent l’écholocalisation pour se déplacer et chasser, leur vision est fonctionnelle et les aide à s’orienter, à surveiller les prédateurs, etc.

…les pics peuvent entendre des sons de très basse fréquence?

Ils peuvent ainsi détecter les insectes présents dans les arbres.

…le porc-épic ne lance pas ses piquants?

Pour se défendre, il montre son dos et donne des coups avec sa queue; au contact, les piquants se détachent et se plantent dans la peau du prédateur.

…la diversité des papillons de nuit est beaucoup plus élevée que celle des papillons de jour?

L’immense majorité des espèces de papillons répertoriées au monde, soit environ 90 %, sont des papillons de nuit, un univers méconnu!

… les oiseaux endormis ne tombent pas des arbres grâce à des muscles et des tendons spéciaux qui agissent comme des verrous?

Quand un oiseau est perché ou endormi, ses doigts sont serrés comme un poing autour de la branche, l’empêchant de tomber.

…la mouffette rayée, habituellement solitaire, devient grégaire en hiver?

Dès les premières gelées, elle se blottit dans un terrier avec plusieurs congénères et parfois même avec des marmottes et des lapins.

…les coccinelles mangent rarement des feuilles ?

Seulement trois parmi les centaines d’espèces de l’Amérique du Nord se nourrissent de plantes; les coccinelles mangent surtout des insectes.

…des oiseaux de proie peuvent fréquenter les milieux urbains en plus des milieux naturels?

Plutôt farouches en présence d’humains, les oiseaux de proie trouvent néanmoins une nourriture abondante en milieu urbain, dont des petits rongeurs et des passereaux.

…les rapaces comme les éperviers étaient autrefois considérés comme une menace pour les oiseaux chanteurs et de basse-cour?

Ils ont longtemps fait l’objet de campagnes d’éradication, mais aujourd’hui, leur rôle dans l’équilibre naturel est reconnu et ils sont davantage protégés.

…contrairement au mythe répandu, toucher à un crapaud ne transmet pas de verrues?

Les excroissances sont des glandes permettant d’évacuer des toxines (sans danger au toucher) ; l’animal peut toutefois être porteur de microbes comme la salmonelle.

…les oiseaux ont des plumes supplémentaires en hiver?

Par exemple, le chardonneret jaune bénéficie d’environ 1 000 plumes additionnelles durant l’hiver.

...les anciennes cavités creusées par le grand pic peuvent servir à d’autres espèces?

Le canard branchu, par exemple, peut s’abriter et nicher dans ces cavités d’arbres.

…dans son rituel amoureux, l’étourneau sansonnet mâle offre des cadeaux à la femelle?

Il peut, par exemple, offrir un insecte juteux ou une fleur à sa promise.

…les jeunes hêtres sont les seuls arbres feuillus qui conservent leurs feuilles sur les branches presque tout l’hiver?

Les feuilles ont alors perdu leur coloration et sont jaune pâle, presque transparent; d’un coup d’œil, on peut ainsi constater l’abondance de cet arbre dans la forêt.

…le mélèze est la seule espèce de résineux au Québec qui perd toutes ses feuilles pendant l’hiver?

Ses aiguilles jaunissent et tombent à l’automne.

…la sittelle à poitrine rousse a l'habitude d'enduire le pourtour de l'entrée de son nid avec de la gomme de sapin, de pin ou d'épinette?

On croit que cette pratique, qui rend l’accès au nid difficile (même pour la sitelle!), empêcherait les insectes, principalement les fourmis, d’y pénétrer.

…l’œil du martin-pêcheur d'Amérique contient des gouttes d'huile de couleur rouge?

Elles permettraient de réduire l'aberration chromatique et la réflexion de la lumière sur la surface de l'eau, rendant ainsi plus facile le repérage des proies.

…contrairement au mythe répandu, couper un ver de terre ne produira jamais deux vers de terre?

Hélas, le ver de terre en mourra ; au mieux, l’extrémité de la « tête » pourrait survivre si les organes vitaux sont toujours présents et fonctionnels.

…une bonne façon de repérer un grand-duc est d’être attentif au comportement des corneilles?

S’assemblant par dizaines, elles crient et volent au-dessus du grand-duc en piquant vers lui, jusqu’à ce qu’il prenne la fuite avec la bande à ses trousses!