Ville de MontréalGrands parcsBiodiversitéGestion écologique dans les parcs

Gestion écologique dans les parcs

Gestion écologique dans les parcsLes grands parcs et certains parcs locaux forment un réseau d’habitats qui accueillent une grande diversité végétale et animale. La protection de cette mosaïque d’écosystèmes est essentielle au maintien de la biodiversité à Montréal.

Un programme de gestion écologique a été mis en place. Il sert à définir les espaces naturels dans les parcs et à guider les aménagements ou la mise en vigueur d’activités, sans compromettre l’intégrité écologique de ces parcs. La gestion écologique s’appuie sur des inventaires de la flore et de la faune et sur des cartes, nécessaires pour évaluer le potentiel écologique d’un parc. C’est avec cette évaluation qu’il est ensuite possible d’intervenir pour maintenir, par exemple, une variété d’habitats ou protéger des espèces à statut précaire.

Depuis 2008, les milieux naturels présents au sommet et sur les flancs du mont Royal profitent d’une action annuelle d’éradication du nerprun, une plante exotique originaire d’Europe, très envahissante. Cet arbuste supplante rapidement les espèces indigènes dans un milieu donné, il nuit à la régénération naturelle et menace par conséquent la conservation de la biodiversité des écosystèmes où il se trouve. Il s’agit d’une initiative qui illustre bien les avantages de la gestion écologique. La montagne serait méconnaissable si les arbres indigènes disparaissaient au profit du nerprun.

La gestion écologique s’accompagne d’un programme de surveillance qui passe, entre autres, par un suivi continu des inventaires, une analyse des impacts de la fréquentation humaine et des mesures comme le contrôle des populations animales ou le suivi du niveau d’eau dans les milieux humides.

Plusieurs publications et documents détaillés seront disponibles prochainement.

Publications