Mythes et réalités

Certains phénomènes liés à la croissance des arbres en ville restent encore méconnus. Il y a souvent une différence importante entre les mythes répandus à propos des arbres et les causes réelles de certains phénomènes.

Voici six situations problématiques dont l’origine est parfois attribuée, à tort, aux arbres :

Tuyaux d’égout

Réalité

Les racines se faufilent parfois par les joints ouverts de tuyaux vétustes ou brisés, mais ne peuvent pas percer les tuyaux. Leur présence indique plutôt un manque d’étanchéité dans le réseau d’égout domestique.

Mythes

Tuyaux d’égout

Mythe

Les racines percent ou bouchent les tuyaux d’égout.

Racines et pelouse

Réalité

C’est plutôt l’ombrage dense de certaines essences d'arbres, et non leurs racines, qui empêche souvent le gazon de croître sous leur ramure. D’où l’importance de bien choisir l’espèce d’arbre à planter. Par contre, l’ombre des arbres facilite la croissance de l’herbe au printemps et l’empêche de jaunir en plein soleil.

Mythes

Racines et pelouse

Mythe

Les racines sont une menace pour la pelouse.

Racines et trottoirs

Réalité

Les trottoirs sont brisés ou soulevés par l’usure du temps, par l’action du climat, par de la machinerie lourde, etc. Les racines, quant à elles, sont incapables d’exercer de pression sur quoi que ce soit. Elles se moulent plutôt aux objets avec lesquels elles entrent en contact.

Mythes

Racines et trottoirs

Mythe

Les racines soulèvent les trottoirs.

Croissance en hauteur

Réalité

Dans tous les cas de taille en hauteur d’un arbre, on ne doit jamais retirer plus du quart de la cime. Au-delà de cette limite, l’arbre peut devenir vulnérable aux insectes et aux maladies, surtout si on a coupé de grosses branches. En plus de perdre une partie de ses éléments nutritifs et de subir un grand stress, l’arbre écimé créera des gourmands pour se protéger. Résultat : il reviendra vite à la même hauteur, mais avec des branches plus faibles.

Mythes

Croissance en hauteur

Mythe

Il faut couper la cime, ou écimer, les arbres régulièrement pour limiter leur croissance en hauteur

Racines et fondations

Réalité

La croissance en diamètre des tiges s’effectue en deux étapes : une première où les tissus ressemblent à de la gelée, puis une seconde étape au cours de laquelle ces mêmes tissus durcissent et deviennent du bois. De plus, lors de leur croissance, les tiges contournent les obstacles, elles se moulent à ces derniers plutôt que de les briser.

Mythes

Racines et fondations

Mythe

Les racines peuvent défoncer des solages ou des fondations.

Racines, argile et immeubles

Réalité

Les racines croissent et se développent essentiellement au printemps. Plus de 90 % d'entre elles se trouvent dans les premiers 50 centimètres du sol. De plus, durant une sécheresse, les arbres n’en fabriquent pas de nouvelles pour rechercher l’eau dans le sol. Ils cessent alors toute absorption puisque l’eau n’est plus disponible.
Aussi, parmi tous les facteurs contribuant de près ou de loin au phénomène d’immeubles lézardés, le climat et la nature même de l’argile sont les principaux responsables. Même les édifices sans arbres à proximité peuvent fissurer.

Mythes

Racines, argile et immeubles

Mythe

Les racines, à la recherche d’eau, peuvent assécher l’argile et causer des lézardes aux résidences.