Règlements dans les parcs

Cueillir des plantes

Il est interdit de cueillir des plantes, des champignons et d’endommager les arbres dans les grands parcs

Arracher une fleur équivaut à détruire ses moyens de reproduction assurant sa survie. Si plusieurs personnes cueillent des fleurs dans un même lieu, une défloraison s'ensuit et le site perd un de ses attraits.

La cueillette de plantes sauvages telles que l'ail des bois, les têtes de violon et le gingembre sauvage, met en péril leur survie. L'ail des bois demande huit ou neuf années pour atteindre sa maturité et produire des graines. L'arracher signifie la disparition de la plante puisque l'on cueille le bulbe. C'est ainsi que l'ail des bois et le ginseng, dont les racines sont comestibles, ont presque disparu du Québec, à la suite de leur récolte excessive à des fins commerciales.

Le gouvernement du Québec a désigné ces espèces comme étant menacées ou vulnérables afin d’assurer leur sauvegarde.

Ne cueillez pas les plantes, afin d'assurer leur survie.

À noter : D'autres règlements, d'ordre général ou particulier à des activités pratiquées à l'intérieur d'un grand parc, sont en application. Pour plus de renseignements, adressez-vous au personnel de l'accueil ou au bureau Accès Montréal de votre arrondissement.