COVID-19
État de la situation. S'informer

Parc-nature du Bois-de-Saraguay

La Ville de Montréal a dû procéder à l’abattage de près de 6 350 frênes dépérissants ou morts (infestés par l’agrile du frêne) dans le parc-nature du Bois-de-Saraguay. Par la même occasion, la Ville a fait abattre environ 150 arbres d'autres essences que le frêne qui étaient dangereux pour la sécurité des usagers (la plupart en bordure des sentiers). De plus, une coupe forte a dû être réalisée sur une superficie de 7,5 hectares comprenant 2 925 frênes dépérissants ou morts, de même qu'une importante densité de nerprun, une espèce exotique envahissante. Les travaux d'abattage ont eu lieu de janvier à mars 2019. Notons que la Ville a valorisé toutes les billes de bois dont l'état le permettait, notamment en faisant des planches avec les billes de qualité sciage.

À la suite des travaux d'abattage, la Ville évaluera la quantité et le type d'espèces de végétaux nécessaires à la restauration écologique des diverses zones d'intervention. Ces travaux de plantation débuteront à l’automne 2019. À noter que la forêt du parc-nature du Bois-de-Saraguay présente une belle régénération au point de vue des arbres et ceux-ci pourront profiter des ouvertures dans la canopée créées par les abattages pour se développer davantage et occuper l'espace.