Ville de MontréalGrands parcsBiodiversitéCoopération Paris-Montréal

Coopération Paris-Montréal

Coopération Paris-Montréal : réfléchir ensemble à la « ville verte »

Crédit photo : Benoit GariépyCrédit photo : Benoit Gariépy

Bien qu’elles soient situées sur des continents différents, la Ville de Montréal et la Ville de Paris ont beaucoup à gagner à échanger sur les meilleures pratiques urbaines, dans la perspective d’accroître efficacement la place de la nature en ville. S’inspirant du succès d’un premier projet de collaboration intitulé Dialogue urbain Paris-Montréal, la coopération « Paris-Montréal, regards croisés sur l’écologie urbaine et la végétalisation » a été mise sur pied. Cette coopération, dont la mise en œuvre s’étend de 2015 à 2017, prévoit l’échange d’expertise sur la protection et l’accroissement de la biodiversité, la végétalisation de l’espace public et des bâtiments, ainsi que le développement de l’agriculture urbaine. Le projet vise la bonification des approches parisiennes et montréalaises grâce à la mise en commun des expériences et des outils de travail, ainsi que la mise en place d’aménagements favorisant une présence accrue et durable de la nature en ville, afin de favoriser la santé et la qualité de vie des citoyens.

À Paris, des experts de la Direction de l’Environnement et des Espaces verts et de la Délégation générale aux relations internationales ont participé activement à la coopération. À Montréal, le projet associe principalement des experts du Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal, ainsi que du Service des infrastructures de la voirie et des transports, du Service de la gestion et de la planification immobilière, du Bureau du développement durable et du Bureau des relations internationales.

An 1 : Dialogue d’experts et mise en commun des expériences

La première année de la coopération a été l’occasion de lancer les discussions entre les spécialistes des deux municipalités et de faire connaître les expériences d’intérêt de part et d’autre. Lors des deux missions de travail (l’une tenue à Paris et l’autre tenue à Montréal à l’automne 2015), les experts ont échangé sur des initiatives parisiennes comme la Stratégie de développement de l’agriculture urbaine, le Plan biodiversité et la Rue végétale, ainsi que des initiatives montréalaises comme le Programme de gestion des écosystèmes, les Quartiers verts et le Programme de renforcement de la canopée.

Tout au long de l’année, les échanges croisés entre Montréal et Paris ont traité d’une multitude de sujets et d’enjeux particuliers, comme : les défis de la végétalisation en milieu bâti, notamment la pérennité des plantations en rue ; les trames vertes et bleues et le concept de connectivité écologique en milieu urbain ; le travail multidisciplinaire et la mobilisation des différents acteurs de la collectivité.

An 2 : Approfondissement des échanges et réalisations concrètes

La seconde année de la coopération représente la poursuite et l’approfondissement de la réflexion croisée au moyen, à nouveau, de deux missions de travail (l’une tenue à Paris et l’autre tenue à Montréal, à l’été et à l’automne 2016). La discussion s’est poursuivie concernant les initiatives parisiennes d’intérêt comme les Parisculteurs et le projet des sept grandes places publiques, ainsi que les initiatives montréalaises comme la protection de mosaïques de milieux naturels et le projet de rues piétonnes et partagées.

Toutefois, la seconde année a surtout été marquée par la planification et la réalisation de livrables reflétant les grands thèmes de la coopération et l’esprit de collaboration entre Montréal et Paris. À titre d’exemple, citons la participation croisée d’experts montréalais et parisiens à l’analyse des candidatures des appels à projets des Parisculteurs à Paris et des Rues piétonnes et partagées à Montréal, réalisée à l’automne 2016.

De plus, dans le cadre de la 13e Conférence des Parties (CdP/COP13) à la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CDB), Montréal et Paris ont produit une communication conjointe faisant la promotion de trois orientations partagées sur la biodiversité: (1) impulser une conscience collective car la biodiversité est l’affaire de tous ; (2) réinventer la ville afin d’allier nature et vie urbaine ; et (3) miser sur la biodiversité au cœur des villes, en cohérence avec les orientations régionales, nationales et internationales. Ces orientations se traduisent par des exemples d’actions concrètes réalisées dans chacune des municipalités. La communication conjointe (disponible dans l’onglet Publications ci-haut) a été présentée lors du 5e Sommet international sur la biodiversité pour les villes et les gouvernements infranationaux, tenu en marge de la CdP/COP13, auquel Montréal et Paris étaient fières de participer. Appuyées par le Secrétariat de la CBD et le Conseil international pour des initiatives écologiques locales (ICLEI), les deux municipalités ont saisi cette opportunité pour inviter d’autres villes du monde, notamment des villes francophones, à partager leurs succès et leurs défis en matière de biodiversité, afin de favoriser un réseau d’échange international, riche et inspirant, sur les pratiques propices à la biodiversité en milieu urbain.

Coopération fructueuse pour des villes vertes

Crédit photo Sylvie TremblayCrédit photo Sylvie Tremblay

Cet échange d’expertise entre Paris et Montréal sur la végétalisation de la ville représente un volet significatif des nombreux efforts déployés par les deux municipalités pour atteindre leurs objectifs respectifs en la matière. Paris projette notamment, d’ici 2020, de créer 30 ha d’espaces verts publics, de planter 20 000 arbres supplémentaires, de mettre en place 100 ha de toitures et de murs végétalisés dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine, ainsi que de verdir une multitude d’espaces de proximité. Pour sa part, Montréal prévoit notamment accroître l’indice de canopée du territoire de l’agglomération de 20 % à 25 % d’ici 2025, atteindre un taux de 10% d’aires protégées terrestres, poursuivre activement la bonification du Réseau des grands parcs au bénéfice du public et accroître la biodiversité en milieux naturel et urbanisé. Par la mise en commun des savoirs et des expériences, Montréal et Paris progressent ensemble afin de concevoir la ville de demain, favorisant la santé des écosystèmes et le bien-être durable des populations.

Le projet de coopération « Paris-Montréal, regards croisés sur l’écologie urbaine et la végétalisation » a été soutenu par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le ministère des Affaires étrangères et du Développement international de la République française (Consulat général de France à Québec) dans le cadre du Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée (FFQCD) ».

Publications