Promenade Fleuve-Montagne

Agrandir

La promenade Fleuve-Montagne sera la première promenade urbaine à voir le jour à Montréal. Elle sera inaugurée en mai 2017. Il s’agit d’un important legs du 375e anniversaire de Montréal. Projet signature, sa qualité sera exemplaire et servira de référence à toutes les autres promenades à venir qui, chacune, auront leur personnalité propre.

Partant du musée de la Pointe-à-Callière pour culminer au pied du mont Royal, cette promenade reliera deux lieux emblématiques de la ville : le fleuve et la montagne. Se déployant sur 3,8 kilomètres, elle offrira des parcours riches en expériences dévoilant l’histoire, le patrimoine, les paysages et la spécificité culturelle des secteurs traversés.

Elle empruntera les rues McGill, Viger, Côte du Beaver Hall, Place Phillips, Sainte-Catherine, McGill College, Sherbrooke, McTavish et des Pins. Au moins 150 arbres seront ajoutés, des trottoirs et des passages piétonniers seront élargis, des intersections réaménagées et des infrastructures numériques sans fil mises à la disposition des passants. Trois œuvres d’art public novatrices animeront également le parcours.

Une vision développée collectivement

2011 Développement d’une vision du projet en collaboration avec la Conférence régionale des élus de Montréal
 
2012-2013 Tenue de deux ateliers de réflexion réunissant une vingtaine de partenaires afin d’enrichir la réflexion, de valider les concepts et d’approfondir la notion d’identité montréalaise
 
2014-2015 Tenue d’une dizaine de rencontres personnalisées et présentations auprès de divers partenaires, et de trois journées de concertation avec la population - Lire le Rapport-synthèse

Nos partenaires

  • Agence de la santé et des services sociaux de Montréal
  • Centre d’écologie urbaine de Montréal
  • Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Chantier de l’économie sociale
  • Comité de liaison du développement durable
  • Conseil du patrimoine de Montréal
  • Conseil régional de l’environnement de Montréal
  • Culture Montréal
  • Directeur de santé publique de Montréal
  • Héritage Montréal
  • Ivanhoé Cambridge Caisse de dépôt et placement du Québec
  • Les amis de la Montagne
  • Ministère de la Culture et des Communications du Québec
  • Société de développement commercial Destination centre-ville
  • Société de développement commercial du Vieux-Montréal
  • Société de transport de Montréal
  • Société des arts technologiques
  • Société des directeurs des musées montréalais
  • Société immobilière du Canada
  • Table de concertation du Mont-Royal
  • Tourisme Montréal

Le parti d’aménagement

Agrandir

La promenade Fleuve-Montagne oriente graduellement le passant vers ses deux pôles emblématiques. À double sens, celui-ci est amené soit à grimper vers la montagne, soit à redescendre vers le Vieux-Port. Dans un environnement ponctué de végétaux et propice à la socialisation, le promeneur est invité à explorer, flâner, se reposer, puis à poursuivre sa trajectoire.

4 composantes identitaires distinctes

1. Repères visuels

Agrandir

Des repères visuels indiquent la voie à suivre. Discrets mais visibles, ils s’intègrent au mobilier en place.

2. Traverses piétonnes élargies

Agrandir

Des traverses piétonnes et des revêtements de sol marqués d’un motif de pixel oscillatoire rappellent la déambulation d’un sentier.

3. Lieux de pause

Agrandir

Ici et là tout au long du parcours, la promenade offre aux marcheurs des aires de repos qui sont aussi des lieux de socialisation et d’observation de l’activité urbaine, parfois des panoramas à admirer.

4. Coulée verte

Agrandir

Omniprésente, la montagne agit comme une sorte de coulée verte se répandant dans la ville. D’importantes zones de plantation révèlent la biodiversité du milieu tout en procurant confort et air sain aux citoyens qui la fréquentent.

L’innovation au cœur du projet

Une rue en partage

Un projet pilote pour McTavish

Agrandir

Le nord de la rue McTavish fera une grande place aux piétons :

  • Ses aménagements et sa nouvelle signalisation permettront aux usagers les plus vulnérables d’avoir priorité dans l’espace public.
  • La vitesse de circulation des véhicules sera limitée à 20 km/h et les automobilistes devront accorder la priorité aux piétons.
  • Le stationnement y sera interdit.
  • Les aménagements intègreront un débarcadère, à l’intention notamment de ceux qui fréquentent le parc Rutherford.

Un mobilier urbain accommodant

Quand le mobilier s’adapte aux usagers

Agrandir

Le mobilier urbain privilégiera la convivialité :

  • Multifonctionnel, il pourra adopter différentes configurations selon les besoins des usagers et les activités auxquelles ils veulent s’adonner.
  • Accessible tout au long du parcours, il multipliera les occasions de faire la pause.
  • Se voulant en harmonie avec les caractéristiques propres à chaque milieu, il s’accordera avec « l’esprit du lieu ».

Des installations exploratoires

Deux espaces urbains à imaginer

Le projet comporte deux espaces urbains à investir :

  • La côte du Beaver Hall qu’on veut doter d’une installation ludique qui incitera le promeneur à faire la montée ou la descente.
  • La place D’Youville qu’on veut réaménager pour qu’elle retrouve sa fonction d’espace public d’autrefois.
Agrandir   Agrandir   Agrandir

Inspirations :
21 Balançoires, Daily tous les jours, Martine Doyon
Champ de pavots, Claude Cormier
Sphères polaires, Lucion média

La biodiversité alliée à l’urbanité

Pour que la montagne coule dans la ville

Agrandir

Une stratégie de végétalisation sur mesure a été développée pour la promenade Fleuve-Montagne, en vue de créer des espaces relais facilitant le déplacement de la flore et de la faune dans le centre urbain. Cette stratégie se décline sous trois formes.

Diversifier la trame végétale pour :

  • Favoriser la migration de certaines espèces d’oiseaux et d’insectes de la montagne à la ville
  • Attirer la petite faune, les oiseaux et les insectes pollinisateurs
  • Diversifier et varier les strates herbacées, arbustives et arborescentes
  • Limiter la représentativité par espèce à 10 % et par genre à 20 %

Créer un gradient de plantes indigènes à partir du milieu naturel :

  • Choisir des espèces indigènes présentes sur le mont Royal
  • Favoriser les arbres à grand déploiement
  • Viser à atteindre, à partir d’un noyau de biodiversité, une composition de végétaux exclusivement indigènes dans un périmètre de 100 mètres.

Aménager durablement :

  • Faire des choix en fonction de la tolérance à la pollution, aux sels de déglaçage et aux conditions de plantation en fosse ou en parterre
  • Aménager des fosses de plantation de 10 mètres cubes afin d’assurer la croissance et la pérennité de la canopée
  • Avoir recours, autant que possible, aux phytotechnologies pour gérer les eaux de ruissellement

S’orienter dans la ville

Un système innovant de bornes pour les piétons

Agrandir

La promenade Fleuve-Montagne sera l’un des premiers sites à accueillir, en 2017, la nouvelle signalisation piétonne sur laquelle la Ville travaille présentement et qu’elle veut étendre à l’ensemble de son territoire.

Inspirée des meilleures pratiques dans le monde, cette signalisation repose sur l’installation, à partir des grands pôles de transport en commun, d’un système innovant de bornes pour orienter et acheminer les piétons. Certaines de ces bornes offriront un affichage dynamique et un contenu interactif. Une application mobile pourrait être développée en complément.

Cette nouvelle signalisation permettra :

  • De proposer des parcours sous différentes plateformes (systèmes numérique et physique)
  • D’offrir un accès simple et direct aux renseignements sur les lieux, les transports et les attraits touristiques à proximité
  • De créer un système de signalétique facile à reconnaître et à comprendre grâce à son uniformité sur le territoire, en complémentarité avec les systèmes de la Société de transport de Montréal

Inspiration : Legible London
Crédit photo : 2007 Philip Vile / Applied Information Group

Trois innovations en matière d’art public à Montréal

Trois premières en matière d’art public à Montréal

Agrandir

L’art public sera un élément identitaire majeur de la promenade Fleuve-Montagne. La promenade accueillera trois nouvelles œuvres conçues en fonction des lieux. Chacune à leur façon, elles réinventeront le rapport entre l’œuvre et le citoyen, faisant de ce dernier un participant actif, en lien avec l’environnement urbain et la collectivité. Elles offriront aux marcheurs des expériences à vivre et les inviteront à découvrir les attraits de la promenade, contribuant ainsi au plaisir de la fréquenter.

Une œuvre déployée sur tout le parcours : L’œuvre Les éléments (titre provisoire), de l’artiste Alexandre David, sera constituée d’un circuit cohérent de quatre à six interventions artistiques permanentes conçues en fonction des lieux d’insertion. Elles inviteront les marcheurs à s’arrêter, s’asseoir et se déplacer de manière libre ou plus ou moins dirigée. Il s’agit de la première œuvre déployée sur un parcours piétonnier à Montréal.

Agrandir

Une œuvre numérique : L’œuvre Cortège, du collectif d’artistes Projet EVA (Étienne Grenier et Simon Laroche) offrira une approche immersive et multisensorielle empruntant au jeu vidéo d’auteur, à l’art contemporain et aux arts numériques, via une application pour téléphones intelligents. Les marcheurs seront invités à poser diverses actions déterminées par le jeu et à interagir entre eux. Il s’agit de la deuxième œuvre numérique à enrichir la collection d’art public de Montréal, après celle du Planétarium.

Une œuvre issue du mécénat : Pour la première fois à Montréal, 100 donateurs ont chacun offert 1 000 $ afin qu’un artiste professionnel réalise une œuvre d’art public d’une valeur totale de 100 000 $. Installée à l’angle McTavish et Sherbrooke Ouest, l’œuvre offrira une expérience privilégiée à l’échelle du piéton. Il s’agit d’une initiative de la Brigade Arts Affaires de Montréal, un groupe de professionnels de la relève d’affaires qui souhaite ainsi offrir un cadeau à Montréal pour son 375e anniversaire, en 2017.

Pour en savoir plus sur ces projets, consultez le site du Bureau d’art public de Montréal.

Inspirations (œuvres actuellement sur la promenade) :
Ju Ming, Taichi Single Whip, 1985
Gilles Mihalcean, La peur, 1993
Crédit photo : Michel Dubreuil

Une promenade connectée

Une expérience enrichie à l’heure de la ville intelligente

Agrandir

Inspiration : Montréal en histoires

Une promenade sans fil : Dès 2017, le réseau sans fil sera offert gratuitement sur l’ensemble du parcours de la promenade. Il accompagnera les marcheurs dans leurs différentes activités, que ce soit pour se repérer, s’informer, échanger ou se divertir.

Des données ouvertes : Les différentes informations relatives à l’aménagement de la promenade seront disponibles en données ouvertes. La communauté numérique aura ainsi tout le loisir de les utiliser pour créer différentes applications et enrichir l’expérience.

Une promenade virtuelle : La Ville souhaite proposer pour la promenade une application mobile à vocation historique, éducative et ludique de type réalité augmentée. Par cette expérience sons et images, les marcheurs seront amenés à découvrir l’histoire de Montréal, à explorer son présent et à imaginer son avenir.

En marche vers mai 2017

La réalisation de la promenade Fleuve-Montagne se modulera en fonction de l’importance des interventions à effectuer et de la présence d’autres chantiers sur le territoire. Ainsi, des travaux d’envergure sont prévus dans sa partie nord tandis qu’au sud, on procédera plutôt à des travaux d’enrichissement. Entre les deux, un trait d’union offrira une trajectoire ininterrompue dans des secteurs en chantier ou en devenir, de façon à livrer aux Montréalais leur première promenade urbaine célébrant le 375e anniversaire de leur ville, en mai 2017.

Secteur nord

Avenue des Pins, rue McTavish, avenue du Docteur-Penfield, rue Sherbrooke

À partir de juin 2016, des travaux majeurs de reconstruction d’infrastructures et de réaménagement du domaine public seront réalisés.

Trait d'union

Rue McGill College, rue Sainte-Catherine, square Phillips

  • En 2017, des aménagements expérientiels transitoires seront effectués sur l’avenue McGill College, notamment l’installation de massifs floraux d’ornementation et l’ajout de surfaces pour s’asseoir.
  • En 2017, afin d’assurer la continuité de la promenade, des aménagements transitoires accompagneront l’habillage du chantier de la rue Sainte-Catherine et du square Phillips, lequel débutera en mai.

Secteur sud

Côte du Beaver Hall, rue du Square Victoria, rue McGill, place D’Youville

  • À partir de la fin de l’été 2016, des travaux d’enrichissement seront entrepris dans la côte du Beaver Hall et les rues du Square Victoria et McGill. Ces travaux viseront notamment l’élargissement de traverses piétonnes et la sécurisation d’intersections.
  • On prévoit également effectuer des travaux au sud de la rue de la Commune face au musée Pointe-à-Callière, lesquels intégreront une référence commémorative.
  • Enfin, on étudie la possibilité d’aménager de façon transitoire un espace public sur la partie ouest de la place D’Youville.

Publications