Le Complexe environnemental de Saint-Michel, une métamorphose exemplaire

Agrandir

Occupant le quadrilatère créé par le boulevard Métropolitain, l’avenue Papineau, les rues Louvain et D’Iberville, le Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) est un immense site de 192 hectares. Tour à tour carrière de calcaire puis site d'enfouissement, la Ville a acquis le site en 1984 pour le transformer en un vaste complexe de technologie environnementale et d'éducation situé à l'intérieur d'un espace vert contribuant au rayonnement de la vie culturelle et récréative de la ville. La population, particulièrement celle de Saint-Michel, souhaite depuis plusieurs années avoir accès à la totalité de ce grand parc.

À ce jour, les différentes étapes requises pour arriver à ces fins se sont déroulées selon l’échéancier prévu et conformément au plan directeur adopté en 1997 par le comité exécutif et aux exigences du Ministère du Développement durable, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). Le recouvrement final des déchets est maintenant terminé, ce qui permet d’entreprendre la dernière étape du projet global, soit la finalisation de l’aménagement du parc. Rappelons que la couronne aménagée depuis 1995 permet la promenade, la course et le vélo. Une ouverture partielle du centre du parc est prévue en 2017 pour souligner le 375e anniversaire de Montréal. L’aménagement du parc sera complété d’ici 2023.

La transformation de ce parc unique par son histoire, sa composition et les vestiges laissés par ses vocations antérieures représente l’un des plus ambitieux projets de réhabilitation environnementale jamais entrepris en milieu urbain en Amérique du Nord. D’un espace longtemps perçu comme un irritant émerge un joyau unique qui deviendra aussi emblématique que le parc du Mont-Royal!

Au cours des dernières années, il a reçu plusieurs prix et distinctions qui soulignent l'excellence cet ambitieux projet :

  • Médaille d’or - Environmentally Sustainable Projects Award
  • Mérite - The International Award for Liveable Communities 2004
  • Mention spéciale - Communities in Bloom 2004
  • Espace Montréal à l’Expo 2010 - Shanghai

Objectifs d’aménagement

  • Mettre en valeur les trois caractéristiques identitaires du site, soit l’immensité, le génie environnemental et l’expérience hors-norme.
  • Mettre en valeur l’histoire et les paysages spectaculaires du site.
  • Proposer des aménagements qui répondent à la mission éducative.
  • Offrir des ambiances variées, des activités uniques et des expériences mémorables aux visiteurs.
  • Favoriser la biodiversité et la création d’écosystèmes durables.
  • Contribuer à la renommée de Montréal à l’international.

Le plan d’ensemble – horizon 2023

Agrandir

Qui sont les partenaires impliqués?

  • Arrondissements de Villeray—Parc Extension—Saint-Michel et d'Ahuntsic—Cartierville
  • Services de l’environnement, de la culture et du patrimoine, des transports, des immeubles, de l’eau, des sports et des loisirs;
  • Partenaires privés et institutionnels : TOHU, Cirque du Soleil, École Nationale du Cirque, Stade de Soccer, Taz, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction de la santé publique, Commission scolaire, CREM
  • Organismes communautaires : Vivre Saint-Michel-en-Santé, Solidarité Ahuntsic

Le legs du 375e – ouverture en 2017

Agrandir

Pour souligner les célébrations des 375 ans de Montréal, 33,7 M$ seront investis pour rendre accessibles à la population deux secteurs à ce jour fermés au public (17,7 hectares), sur la couronne ceinturant le parc et au centre du site, et améliorer les aménagements de la couronne dans deux secteurs stratégiques (5,4 hectares) adjacents au nouveau stade de soccer intérieur et à la portion du centre ouverte en 2017.

Quatre secteurs à aménager

Secteur Papineau sud

Sur la couronne, la portion du parc qui longe l’avenue Papineau, au sud de la rue Émile-Journault, sera aménagée. Ce secteur, qui était inaccessible à la population, sera totalement transformé en une vitrine incitant les visiteurs à découvrir le reste du parc.

Agrandir
Agrandir

Secteur Papineau nord

Plus au nord, on créera l’entrée Lecocq, située entre le Taz et le nouveau centre de soccer et on réaménage totalement l’entrée Louvain. Des belvédères aménagés le long de la voie polyvalente rénovée pour permettront aux visiteurs de profiter des vues sur le site et sur le stade olympique.

Agrandir
Agrandir

Secteur D’Iberville et 2e Avenue

Du coté de la rue D’Iberville, les entrées Émile-Journault est et 2e Avenue seront réaménagés, de même que la voie polyvalente. On profitera des vues sur le parc et sur le mont Royal depuis de petits belvédères.

Agrandir
Agrandir

Secteur du boisé – phase 1

Mais surtout, une portion du secteur du boisé, au cœur du parc, sera ouverte au public permettant aux visiteurs d’entrer au cœur du parc pour la première fois. Cette portion sera reliée à la portion D'Iberville sud et comprendra des sentiers de promenade amenant vers un belvédère offrant des vues imprenables sur le mont Royal, le centre-ville et la tour du Stade olympique, les icônes du paysage montréalais. Une œuvre d’art créée par l’artiste Alain-Martin Richard en collaboration avec les Montréalais sera intégrée dans ce secteur. Des haltes de repos et des ouvrages de gestion de l’eau de ruissellement animeront le parcours.

Agrandir
Agrandir
 

Pour compléter l’aménagement des secteurs du legs, des milliers d’arbres, arbustes et couvre-sols seront plantés pour améliorer l’expérience des usagers et des éléments de signalisation et d’interprétation sur l’histoire du CESM seront installés pour faciliter l’orientation et la circulation des usagers.

Échéancier

Les travaux pour le legs se dérouleront de juillet 2015 à mai 2017. L’aménagement des autres secteurs du parc sera entrepris en 2016 pour se terminer en 2023.