Réseau ACCÈS MONTRÉAL

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

Choisir un service

Tous les services en ligne

Nous joindre

Actualité

Programme triennal d'immobilisations 2012-2015 - Rosemont–La Petite-Patrie investira 24 M$ dans l'amélioration de plusieurs installations

4 juillet 2012

L'arrondissement a inscrit un montant de 8,036 M$ à son programme triennal d'immobilisations pour 2013, et prévoit en consacrer autant pour chacune des deux années subséquentes, en vue d'améliorer plusieurs installations et infrastructures municipales.

« Nous avons fait des choix responsables qui vont améliorer directement la qualité de vie des résidants, a expliqué le maire de l'arrondissement, François William Croteau. Rosemont–La Petite-Patrie est un quartier de plus en plus recherché pour ses nombreuses qualités et sa proximité de tout, alors il convient d'offrir une infrastructure de services des plus adéquates. »

De l'enveloppe 2013, 1,082 M$ sera dédié à la conception des plans et devis pour la future piscine qui sera construite sur le terrain du centre Rosemont, un projet d'une valeur globale de 11 M$. Des montants respectifs de 900 000 $ et 1,5 M$ sont aussi prévus pour ce projet en 2014 et 2015. Compte tenu des montants encourus, l'arrondissement est à la recherche de sources de financement qui contribueront éventuellement à partager ces sommes.

L'arrondissement entend en outre consacrer 950 000 $ en 2013 à la mise aux normes de la pataugeoire De Gaspé et le réaménagement du chalet, un projet totalisant 2,5 M$. Ces travaux feront aussi l'objet de demandes de financement externes.

Un montant de 890 000 $ est prévu pour la rénovation du chalet du parc du Pélican, un projet total de 2 M$ financé par la Ville et l'arrondissement dans le cadre du Programme d'amélioration des aménagements de parcs. Le parc sera ainsi prêt à accueillir les futurs résidants du projet domiciliaire du secteur Norampac, le long de la rue Molson.

Au chapitre du programme de réfection routière et de l'apaisement de la circulation, 2,1 M$ seront consacrés l'an prochain à la poursuite de l'Opération zone scolaire et à la pose de dos-d'âne, ainsi qu'à la réfection de certaines rues. Rappelons que 35 nouveaux dos-d'âne se sont ajoutés en 2012 aux 44 installés à ce jour.

Une somme de 1,6 M$ ira au rajeunissement de la flotte de véhicules, dont 615 000 $ pour la division de l'entretien de l'éclairage, de la signalisation et du marquage de la chaussée qui dessert tout le territoire de l'ancienne ville de Montréal.

Parmi les autres montants inscrits au programme d'immobilisations 2013, une somme de 500 000 $ permettra de débuter l'aménagement du nouveau parc Luc-Durand qui jouxtera la toute aussi nouvelle bibliothèque Marc-Favreau, réunissant enfin pour l'éternité le fabuleux duo Sol et Gobelet. Le coût d'aménagement total du parc atteindra 1,6 M$.

L'arrondissement entend procéder à la réfection du revêtement extérieur et de la toiture du centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme, sur la rue Lafond, au cours des trois prochaines années, au coût de 1 M$. Dès 2013, 183 000 $ y seront consacrés.

À mentionner, la rue Beaubien, aux abords de la rue D'Iberville, du parc Molson et du cinéma Beaubien, sera revitalisée en 2013 au coût de 466 000 $.

200 000 $ seront consacrés l'an prochain au remplacement des fontaines à boire dans vingt parcs.

D'autres projets pour 2014-2015
Outre la poursuite des investissements débutés en 2013, plusieurs autres projets seront lancés en 2014. Les plans et devis en vue de la mise aux normes du système de réfrigération des deux glaces de l'aréna Étienne-Desmarteau seront réalisés en 2014 et 2015 au coût de 1 M$. Le début des travaux de ce projet totalisant plus de 10 M$ est prévu, quant à lui, pour 2016.

La Ville et l'arrondissement devraient se partager les coûts de ce projet dans une proportion de 80 % et 20 %.

L'arrondissement prévoit aussi investir 3 M$ en 2014-2015 pour l'aménagement d'un terrain de soccer synthétique au parc Étienne-Desmarteau. Ce projet sera également l'objet de recherches de sources de financement extérieures.