Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

Choisir un service

Tous les services en ligne

Nous joindre

Actualité

Conseil d'arrondissement de juillet - Rosemont–La Petite-Patrie évaluera des projets d'intérêt pour deux artères commerciales du territoire

4 juillet 2012

L'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie contribuera de près à deux études visant la mise en valeur de deux de ses artères commerciales, la Plaza Saint-Hubert de même que le marché Jean-Talon et le boulevard Saint-Laurent.

L'arrondissement participera à la hauteur de 20 000 $ à la réalisation d'une étude sur l'avenir de la marquise de la Plaza Saint-Hubert. L'initiative de la Société de développement commercial (SDC) de la Plaza s'inscrit dans un éventuel réaménagement de la Plaza Saint-Hubert, après plusieurs décennies de mise en service.

La SDC veut connaître l'opinion de diverses clientèles sur les orientations d'aménagement possibles de la célèbre artère commerciale. La marquise appartient à la Ville.

De son côté, le populaire secteur du marché Jean-Talon et du boulevard Saint-Laurent s'enrichira éventuellement d'un nouvel espace qui facilitera les déplacements des diverses clientèles entre les deux zones. Une étude évaluera divers scénarios d'aménagement sur la rue Shamrock, qui relie les deux entités commerciales.

L'arrondissement lancera à cet effet un appel d'offres afin de définir le meilleur concept pour ce secteur, en tenant compte des besoins de transit des résidants, des piétons et de la circulation automobile et cycliste dans les rues avoisinantes. Une telle zone au cœur de la Petite Italie créera un espace des plus conviviaux à un endroit fort populaire auprès des consommateurs, promeneurs et touristes provenant de partout.

8,036 M$ pour les immobilisations
Le conseil d'arrondissement a voté un montant de 8,036 M$ à son programme triennal d'immobilisations pour 2013, et prévoit en consacrer autant pour chacune des deux années subséquentes, en vue d'améliorer plusieurs installations et infrastructures municipales. L'arrondissement entend ainsi investir 24 M$ dans l'amélioration de plusieurs installations publiques.

Le conseil a aussi autorisé l'achat de 13 000 bacs bruns destinés à l'extension de la collecte des déchets de table qui sera offerte à autant de nouveaux foyers, cet automne. Rosemont–La Petite-Patrie est déjà l'arrondissement montréalais desservant le plus de résidences avec 8 000 portes. Au total en septembre, plus de 21 000 en bénéficieront. Le conseil a voté une somme de 268 000 $ à cet effet.

Un avis de motion a été voté en vue de modifier le règlement sur la circulation et le stationnement qui interdit de stationner plus de 24 heures au même endroit. Cette mesure n'est pas compatible avec les exigences de la vie d'aujourd'hui qui encourage notamment à délaisser son automobile au profit des transports alternatifs.

Le conseil d'arrondissement a octroyé une contribution financière de 4 080 $ à trois organismes du territoire qui accueillent à leurs camps de jour des enfants avec des limitations fonctionnelles. Les trois organismes sont La Maisonnette des parents, les Loisirs récératifs et communautaires de Rosemont et le Service de loisirs Angus-Bourbonnière. La contribution de l'arrondissement à cette activité existe depuis 2008.

Le conseil d'arrondissement a mandaté la Direction de l'approvisionnement de la Ville de Montréal afin de procéder à un appel d'offres centralisé en vue de doter Rosemont–La Petite-Patrie des services d'une fourrière animale.