Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Actualité

Plan local de développement durable 2017-2020 - Des quartiers encore plus verts et inclusifs dans Rosemont–La Petite-Patrie

13 mars 2018

Montréal, le 13 mars 2018 - Le conseil d'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie a adopté, hier soir, son premier Plan local de développement durable qui aura cours jusqu'en 2020. Ambitieux et concret, le plan d'action prévoit notamment le maintien et la mise en place de diverses mesures visant à démocratiser l'espace public, faciliter la mobilité active, soutenir l'économie locale et circulaire, protéger et bonifier le couvert végétal, de même qu'à encourager la réduction à la source.

« L'avenir s'annonce des plus inspirants avec l'adoption de ce plan local, qui propose 70 mesures concrètes pour un avenir encore plus vert et plus équitable pour tous, souligne le maire de l'arrondissement, François William Croteau. Les citoyens de Rosemont–La Petite-Patrie ont été parmi les premiers Montréalais à prendre le pari du développement durable et à ancrer ses principes dans leur ADN, comme en témoignent nos célèbres ruelles vertes et notre réseau cyclable achalandé à l'année. L'Arrondissement continuera de miser sur cette implication de la population pour assurer le développement harmonieux et solidaire des milieux de vie. »

Arrimé à la démarche Montréal durable 2016-2020, le nouveau plan s'articule autour de quatre grandes priorités d'intervention, soit réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et la dépendance aux énergies fossiles; verdir, augmenter la biodiversité et assurer la pérennité des ressources; assurer l'accès à des quartiers durables, à échelle humaine et en santé et faire la transition vers une économie verte, circulaire et responsable.

Facteur clé du succès de la mise en œuvre de pratiques durables, la mobilisation des acteurs de la communauté occupe également une place importante dans le document de planification. À cet effet, l'Arrondissement projette, entre autres, la mise sur pied de comités de milieu de vie au cours des prochains mois. Ces comités constitueront de nouveaux espaces de participation et de consultation citoyennes.

Un impressionnant chemin parcouru

Reconnu pour ses projets audacieux et rassembleurs qui repensent le « vivre en ville », Rosemont–La Petite-Patrie est un terreau fertile pour les initiatives vertes et durables, et ce, depuis longtemps. Après être devenu le premier arrondissement montréalais à offrir la collecte des résidus alimentaires sur l'ensemble de son territoire dès 2015, Rosemont–La Petite-Patrie a mis de l'avant divers projets novateurs en agriculture urbaine au cours des dernières saisons. Par exemple, l'Arrondissement a accueilli la première serre aquaponique en milieu urbain au Québec à l'été 2016, soutenu un projet de bergerie éducative dans les parcs au cours des deux dernières saisons estivales et mis en place un projet pilote de poulaillers sur les terrains privés.

Au fil des ans, l'Administration s'est également dotée de divers outils connexes au Plan local de développement durable dans le but de planifier ses interventions. Parmi ceux-ci, notons le Plan local de déplacement lancé en 2014, qui repense la mobilité et l'aménagement des voies publiques, la Stratégie locale d'inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte contre l'insalubrité, le Plan directeur culturel 2016-2020, qui vise à faciliter l'accès à la culture sous toutes ses formes et le Plan d'action MADA (Municipalité amie des aînés) 2017-2019.

Il est possible de consulter le plan local de développement durable sur le site Internet de l'arrondissement.