Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Actualité

Montréal inaugure simultanément la place Raymond-Plante et l'œuvre d'art public Point d'origine de Catherine Sylvain

16 octobre 2014

Place Raymond-Plante

La nouvelle place Raymond-Plante et l'œuvre d'art public Point d'origine qui s'y trouve ont été inaugurées aujourd'hui par le maire de l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, M. François William Croteau, et par la conseillère associée à la culture, au patrimoine et au design à la Ville de Montréal, Mme Chantal Rossi. L'événement s'est déroulé en présence de l'artiste Catherine Sylvain et des membres de la famille de M. Raymond Plante. Aménagée sur le site des anciens ateliers municipaux, la place nommée en l'honneur de l'auteur jeunesse Raymond Plante se situe près de la bibliothèque Marc-Favreau et du parc Luc-Durand, à quelques pas de la station de métro Rosemont. Localisée au cœur de la place, la sculpture de Catherine Sylvain représente une main colossale et anguleuse, créée par l'assemblage de volumes triangulaires. L'œuvre rend hommage aux ouvriers qui ont œuvré aux ateliers de Rosemont, de 1909 à 2005.

« Notre vision du développement urbain va de pair avec la création d'espaces publics qui dynamisent les milieux de vie. Je suis fier d'inaugurer la place Raymond-Plante qui, en plus d'accueillir une œuvre d'art, vient raviver la mémoire d'un écrivain et scénariste qui a influencé toute une jeunesse québécoise. Raymond Plante vient, en quelque sorte, rejoindre des artisans et amis d'une époque mythique de la télévision jeunesse en donnant son nom à un lieu à deux pas de la bibliothèque Marc- Favreau et du parc Luc-Durand », a souligné le maire de l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, M. François William Croteau.

« Comme un ancrage, l'œuvre Point d'origine de Catherine Sylvain tisse le lien entre le passé et le présent au sein de la nouvelle place Raymond-Plante qui est un écrin exceptionnel, à la fois urbain et design. Par l'inauguration de cette œuvre, nous voulons une fois de plus établir un dialogue entre l'art et les citoyens et rappeler l'importance que nous accordons à la démocratisation  de la culture et à son rayonnement dans tous nos quartiers culturels », a ajouté Mme Chantal Rossi.

Un aménagement design pour la place Raymond-Plante
La place Raymond-Plante, aménagée par l'arrondissement en 2014, vient compléter admirablement la revitalisation de cet ancien secteur industriel où se trouvaient les ateliers municipaux qui ont inspiré l'aménagement de la place. Lieu de détente pour les résidents et les travailleurs du quartier, la place au design urbain comporte une allée circulaire de béton, des terrasses et un éclairage mettant en valeur les arbres matures ayant été conservés sur le site. À proximité se trouvent d'autres complexes résidentiels, des commerces, la bibliothèque Marc-Favreau ainsi que le parc Luc-Durand qui sera complété l'été prochain.

Raymond Plante (1947-2006) a eu une impressionnante feuille de route. Écrivain, scénariste, éditeur et professeur, il demeure une figure marquante de la littérature jeunesse québécoise. Il a participé à près de 1 000 émissions de télévision dont, Du tac au tac, Pop-Citrouille, la Fricassée et Minibus, pour ne nommer que celles-là. Il a écrit quelque 400 chansons pour enfants et publié 54 livres, principalement des romans. Raymond Plante a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix littéraire jeunesse du Conseil des Arts du Canada.

Une œuvre d'art qui s'inspire du passé pour s'ancrer dans le présent
L'œuvre de Catherine Sylvain résulte d'un concours sur invitation lancé en mars 2013 dans le cadre de l'aménagement de la place Raymond-Plante. Son budget de réalisation, incluant les honoraires de l'artiste, la fabrication, le transport, l'installation et les taxes applicables est de 86 231 $. La réalisation, l'installation et l'acquisition de cette œuvre est attribuable au travail duBureau d'art public de Montréal, qui célèbre cette année son 25e anniversaire. L'œuvre Point d'origine s'ajoute ainsi à la collection du Bureau d'art public, qui compte plus de 315 œuvres.