Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Portlet 7317,78407575 responded with content-type text/plain when the client was requesting content-type text/html
Nous joindre

Maison de la culture Frontenac

Expositions

Accessible gratuitement, la maison de la culture propose de découvrir chaque mois de nouvelles expositions.

Heures d'ouvertureWifi

Du mardi au jeudi de 12 h à 19 h 
Du vendredi au dimanche de 12 h à 17 h 

Expositions à l'affiche | Du 25 janvier au 26 février 2017

Le hasard contenu : une conversation sur la peinture abstraite

Une exposition de Brigitte Radecki et Antonietta Grassi | Studio 1

 Antonietta Grassi, Memory Cubes (détail) 2016, huile et encre sur toile, 150 X 300 cm
Brigitte Radecki et Antonietta Grassi entretiennent un dialogue autour de la question toujours pas réglée de la peinture abstraite depuis qu’elles ont participé au programme de résidence Women and Paint à Banff, en 1998, et qu’elles sont devenues, cette même année, voisines d’atelier.

Énigmes picturales
 
L’abstraction moderniste, avec ses principes d’autonomie, de réduction et d’absolu, offre un spectre limité de possibilités. Or, des occasions d’ouverture sont forgées par chacune des artistes et offrent au regardeur des énigmes ou des puzzles picturaux. Un espace psychologique est proposé là où les peintures semblent refléter l’espace mental du regardeur et élaborer de possibles représentations.

Brigitte Radecki, Panneaux mureaux-printemps (détail) 2015, acrylique sur toile, 120 X 120 cmRessemblants mais différents

Grassi et Radecki réalisent des œuvres qui en certains aspects sont semblables mais présentent aussi des différences importantes. La manière dont les œuvres sont peintes, et dont les images ou les figures sont traitées, les amène à changer constamment, à s’ouvrir et à être vues comme des formes à la fois plates et tridimensionnelles sur fond à la fois profond et en aplat. La surface semble voilée, existant derrière un filtre à travers lequel le regardeur doit naviguer.

Histoire de réfléchir
 
Ces artistes ne cherchent pas tant à atteindre l’abstraction qu’à adopter un ensemble d’approches. Au moyen d’un dialogue continu et de visites d’atelier, des notions d’imprévisibilité, de capacité à contenir, de déversement et de symétrie sont sondées et deviennent des jalons pour les processus de création de Grassi et Radecki. La représentation de leurs processus et de l’apparition des images est une « histoire » au sujet de la réalisation des œuvres, depuis leur conception jusqu’à leur achèvement. La signification des peintures, cependant, réside par dessus tout dans leur capacité à susciter de nouvelles questions, présentant au regardeur le défi de réfléchir à l’abstraction et d’en interpréter le sens.

À propos des artistes

Antonietta Grassi
Antonietta Grassi détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia et une maîtrise en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal. Elle a exposé en solo au Québec, en Ontario et ailleurs au Canada de même qu’en Italie. Elle a également participé à des expositions de groupe au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe. De plus, l’artiste compte à son actif de nombreux prix et bourses, notamment du ministère de la Culture et des Communications du Québec et du Conseil des arts du Canada. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections publiques et privées importantes. Antonietta Grassi est également professeure pour le département des arts visuels du Collège Dawson de Montréal depuis 1998. Pour en savoir + sur l'artiste

Brigitte Radecki
Après des études en arts visuels (BFA, MFA) à l'Université Concordia, Brigitte Radecki s'inscrit d'abord sur la scène artistique montréalaise en réalisant des sculptures monumentales et des installations environnementales. S'adonnant également à la peinture, elle a, entre autres, été associée à la nouvelle abstraction québécoise.

Son travail a été présenté dans plusieurs galeries et musées québécois. Elle a également participé à des expositions collectives au Canada et à l'étranger. Ses expositions solo ont été présentées au Musée d'art contemporain, à la Galerie Christiane Chassay, à la Galerie McClure et à la Leonard et Bina Ellen Art Gallery à Montréal. Elle a participé à des expositions collectives à l’Art Gallery of Kamloops en Colombie-Britannique, au Kunsthalle d’Erfurt en Allemagne, au Centre d’art contemporain Faux Mouvement à Metz en France, à la Owens Art Gallery à Sackville au Nouveau-Brunswick et au Musée d'art contemporain canadien à Toronto en Ontario.

Elle a été récipiendaire de subventions du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. Son travail fait partie de collections privées, de collections d’entreprises et de colletions publiques telles que celles du Musée des beaux-arts de Montréal, du Conseil des Arts du Canada, d’Air Canada et de la Banque Nationale du Canada. En savoir + sur l'artiste

Fit in the Crowd

Une exposition Julien-Robert | Studio 2

Fit in the Crowd, une installation du Julie-Robert

Fit in the Crowd est une installation vidéo triptyque interactive illustrant certains aspects de la vie urbaine. Avec des images projetées à la manière d'un stroboscope aveuglant, l'œuvre évoque la sursaturation de messages auxquels nous sommes exposés tous les jours et suggère des moments de réconfort, de refuge, où la vie s'arrête un instant. Elle questionne ainsi l'espace que nous habitons, en milieu urbain, en relation au confort qu'il nous procure par son anonymat.

Vers un autre espace-temps

« L’œuvre nous propulse dans un autre espace-temps dans lequel nos corps sont assujettis au rythme de l’algorithme. Dépassant largement le reflet superficiel de notre situation dans l’espace réel, Fit in the Crowd nous fait prendre conscience de notre présence singulière et du désir de sérénité qui nous unit les uns aux autres dans le bruit, l’agitation et l’affluence, comme dans la solitude. » – Paule Mackrous

Scénographie interactive

L’installation est une déclinaison d’une œuvre musicale triptyque pour clarinette basse, électronique et vidéo avec scénographie interactive. Les séquences sonores et visuelles de l’œuvre musicale ont constitué le matériau de base pour la réalisation de cette installation. Les thèmes de chacune des parties du triptyque sont ici abordés de manière aléatoire.

À propos de l'artiste

Julien-Robert
Julien-Robert est un artiste issu du domaine de la musique mixte : un alliage de la musique instrumentale et électroacoustique. Il a touché à différentes formes de musique allant de la musique de concert (incluant un visuel) à la musique pour la danse et le film. Il s’intéresse particulièrement à la vidéomusique en combinaison avec une performance en direct. L’utilisation interactive de la vidéo est un élément essentiel de sa démarche pour garder l’œuvre vivante et éphémère.
julienrobert.net

En savoir + sur l'artiste

Expositions à venir

Du 8 mars au 15 avril 2017


Transfigurations
Tableaux de Pol Turgeon
Cette exposition se présente comme une suite de tableaux de personnages chevauchant les époques et les dimensions. On se trouve ici face à une galerie d’êtres chimériques dont l’identité semble toujours fluide, échappant constamment à une définition claire, ni tout à fait humaine ni tout à fait animale, souvent à la fois mâle et femelle, contemporaine mais avec un relent d’une autre époque.

 ::::::::::
Dr. Louis Martinet, 2009, graphite, gouache et collage sur Stonehenge, 27 x 25 cm. J.-A.-D. Ingres, 2013, graphite, gouache et encre sur Stonehenge, 37 x 28,5 cm.
Martin Bureau – Œuvres récentes
Tableaux
Les tableaux récents, films et installations vidéo de Martin Bureau explorent les tensions de l’image depuis différents contextes géopolitiques troubles. Son travail s’affirme dans une démarche alliant l’art visuel et le documentaire expérimental.
Anthropocène 1, 2016, graphite et acrylique sur bois, 122 x 183cm. Crédits : Martin Bureau


Du 26 avril au 3 juin 2017

Printemps autochtone d’art 3
Multidisciplinaire
Le travail des artistes kahnawakeró:non Babe et Carla Hemlock touche un large éventail de médiums pour nous plonger au cœur de leurs identités contemporaines de Kanien’kehá:ka. L’exposition célèbre ces artistes renommés à l’international, mais peu connus sur leur propre territoire.

::::::::::

Babe et Carla Hemlock, Continuance, 2015, 25
Spectres
Tableaux de Jérémie St-Pierre
L’exposition Spectres jette un regard critique sur les mouvements migratoires humains, sur leurs causes, sur leurs effets et sur les bouleversements qu’ils engendrent.
Spectre 4, 2016, acrylique et crayon de plomb sur papier BFK Rives, 40,5 cm X 51 cm. Crédit : Jérémie St-Pierre

Expositions passées

 

Perdre et retrouver le Nord
Une exposition de Marie-Hélène Cousineau
À l'affiche du 19 octobre au 20 novembre 2016

 

 

 

:::::::::::

Marie-Hélène Cousineau présente Perdre et retrouver le Nord
 

L’ombre du corps
Une exposition de Dominic Papillon
À l'affiche du 19 octobre au 20 novembre 2016

L’ombre du corps de Dominic Papillon
 

Light Flaps : chronique de la lumière
Une exposition de Stefan Nitoslawski

À l'affiche du 30 novembre 2016 au 15 janvier 2017

 

 

 

:::::::::::

Stefan Nitoslaeski, De la série Light Flaps : chronique de la lumière, 2012, 100 x 70 cm
 

Pipeline | La traite humaine en Italie
Une exposition d'Elena Perlino
À l'affiche du 30 novembre 2016 au 15 janvier 2017

Elena Perlino, Joy sortant de la forêt, Turin (Italie), 2006, tirage numérique, impression Fine Art texturé, 50 x 60 cm

 

Feuilletez le calendrier hiver 2017 pour ne rien rater

Calendrier de la maison de la culture Frontenac