Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre
Portlet 7317,78401617 responded with content-type text/plain when the client was requesting content-type text/html

Propreté

St-JacquesL’arrondissement de Ville-Marie entend être reconnu comme l’un des centres-villes les plus propres parmi les grandes villes du monde.

En 2007, l’arrondissement a adopté le Règlement sur le civisme, le respect et la propreté [PDF - 236 ko - 29 pages], auquel des modifications [PDF - 47,3 ko - 6 pages] ont été apportées en 2010. Douze inspecteurs travaillent de jour et de soir, sept jours sur sept, à la mise en œuvre et au respect de cette réglementation.

Le règlement a été mis en place parce que le civisme est une valeur fondamentale que chaque citoyen a le devoir de mettre en pratique tous les jours; parce que le respect des autres et des lieux constitue un des fondements essentiels pour toute société qui veut progresser et s’améliorer à tous les points de vue; et, finalement, parce que la propreté est la résultante du civisme et du respect! Les résidants et les visiteurs sont donc invités a adopter des comportements responsables.

Faits saillants du Règlement sur le civisme, le respect et la propreté

  • Obligation de nettoyer quotidiennement la devanture de son édifice ainsi que les 60 premiers centimètres de la chaussée;
  • Responsabilité pour les bars et restaurants d’installer des cendriers extérieurs et de les vider régulièrement;
  • Responsabilité pour les commerçants d’assurer la propreté des aires de stationnement et des lieux publics adjacents à leur place d’affaires;
  • Responsabilité pour les propriétaires de biens mobiliers sur le domaine public (exemple : Bell, Postes Canada, Stationnement Montréal, Société de transport de Montréal) d’éliminer eux-mêmes les graffitis sur leur mobilier;
  • Interdiction de distribuer aux passants sur les trottoirs des feuillets publicitaires ou de les déposer sur le pare-brise des voitures;
  • Amendes prévues pour les comportements délinquants : entre 75 $ (par exemple pour un mégot ou un papier jeté par terre) et 4000 $ pour la récidive d’un méfait majeur (par exemple pour un restaurateur qui ne disposerait pas adéquatement des graisses et huiles ou qui les laisseraient sans protection dans la ruelle arrière de son restaurant);
  • Interdiction entre 23 h et 7 h de toute collecte de déchets et recyclage assurée par un service autre que celui fourni par l’arrondissement;
  • Obligation, pour les restaurateurs qui possèdent un contenant d’huile situé sur le domaine public pour se débarrasser de leurs vieilles huiles de cuissons, d’avoir un permis valide, de se conformer aux conditions de cette autorisation et de maintenir en tout temps le contenant cadenassé et protégé par une armature;
  • Obligation, pour les commerçants qui possèdent un conteneur à déchets situé sur le domaine public, d’avoir un permis valide, de maintenir le conteneur étanche, fermé et cadenassé en tout temps, sauf au moment du dépôt des déchets et au moment de la collecte. Le conteneur ne doit également pas constituer une nuisance soit par l’accumulation de déchets autour du conteneur, soit en laissant subsister des odeurs nauséabondes;
  • Interdiction d’utiliser les poubelles situées sur le domaine public pour jeter ses déchets domestiques.

Le Fonds d’embellissement Ville-Marie

Le fruit des amendes sert à une très bonne cause puisqu’il alimente le Fonds d’embellissement de l’arrondissement de Ville-Marie.

Les chiffres de la propreté

  • Visiteurs quotidiens : 500 000 personnes
  • Résidants : plus de 78 800 résidants
  • Rues : près de 200 km
  • Trottoirs : plus de 300 km
  • Poubelles : plus de 1 000
  • Puisards : 5 700, excluant parcs et ruelles
  • Arbres sur rue : près de 10 000
  • Arbres hors rue : plus de 9 000
  • Arbres sur le Mont-Royal : environ 100 000

Publications