Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre
 

Profil économique

Faits saillants

Un milieu d’affaires unique

Avec la qualité de vie de ses quartiers, la richesse de son patrimoine bâti, ses espaces verts animés, la vitalité de ses rues commerciales et son bassin de créateurs, tant dans le milieu culturel que de l’innovation technologique, Le Plateau-Mont-Royal offre un environnement de choix pour faire des affaires.

Des chiffres éloquents

  • 59 000 emplois concentrés sur 8,1 km²
  • 6 700 entreprises, dont 4 100 petites entreprises de 1 à 4 employés
  • 9 205 travailleurs autonomes
  • 2 500 commerces sur rue

Le mix commercial du Plateau

Les 2 500 commerces sur rue du Plateau-Mont-Royal présentent une offre commerciale distinctive, loin du modèle homogène des centres commerciaux. Ainsi, 40 % de ses commerces œuvrent dans la vente de produits (vêtements, meubles, produits alimentaires, etc.); 35 % proposent du divertissement (25 % de restaurants et 10 % de bars, théâtres, galeries d’art, etc.) et 25 % offrent des services (bureaux de professionnels, banques, cliniques, etc.).

Notre approche

Des zones d’emplois dynamiques

De plus en plus d’entreprises, dont celles du secteur des technologies de l’information et du multimédia, cherchent à s’installer dans des quartiers centraux offrant un lieu de résidence et des services à proximité du travail. C’est dans ce contexte que l’arrondissement souhaite créer de véritables milieux de vie complets, comme c’est le cas dans ses deux principales zones d’emplois que sont les secteurs Saint-Viateur Est et du Plateau Est en résistant, notamment aux pressions des développeurs immobiliers.

La vision de développement des zones d’emplois repose sur une offre de commerces et de services variés; une vie sociale et culturelle abondante; des lieux de socialisations animés; des aménagements axés sur les déplacements actifs et sécuritaires et des espaces verts accessibles. Une vision qui se rattache à la notion du quartier complet, où l’on peut vivre, travailler et se divertir.

La création de ces quartiers dynamiques et attractifs s’accompagne d’une diversification des secteurs d'activités qui représente le meilleur moyen de résister aux fluctuations économiques.

La force des regroupements de commerçants

L’arrondissement compte trois sociétés de développement commercial (SDC) et quatre associations volontaires de commerçants qui sont des organisations à but non lucratif qui visent le développement économique d'un secteur commercial déterminé.

Une SDC est dirigée par une assemblée générale et son conseil d'administration élu, qui décide annuellement du budget et des paramètres de cotisation. La Ville de Montréal est responsable de la facturation et de la perception des cotisations. Ces dernières sont obligatoires et la totalité du montant perçu est remise au conseil d'administration de la société concernée. La SDC a aussi la possibilité de bénéficier d’autres sources de financement pour ses activités.

Les trois sociétés de développement commercial (SDC) du Plateau sont :

  • La société de développement de l’avenue du Mont-Royal (SDAMR)
    Avenue du Mont-Royal Est, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue D’Iberville
    mont-royal.net
  • La société de développement du boulevard Saint-Laurent (SDBSL)
    Boulevard Saint-Laurent, entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mont-Royal
    boulevardsaintlaurent.com
  • La société de développement de la rue Saint-Denis
    Rue Saint-Denis, entre les rues Roy et Gilford
    ruesaintdenis.ca

Quant à l’association de commerçants, elle est aussi dirigée par une assemblée générale et son conseil d'administration élu, qui décide annuellement du budget et des paramètres de cotisation, mais les membres y adhèrent de façon volontaire. L’association peut bénéficier d’autres sources de financement pour ses activités, et elle peut éventuellement s’incorporer en SDC.

Le Plateau-Mont-Royal compte quatre associations volontaires de commerçants qui couvrent l’avenue Laurier Ouest, le district du Mile End, la rue Prince-Arthur et l’avenue Duluth.

Des réalisations de l’arrondissement

Pour maintenir l’attractivité de ses rues commerciales et en faire des lieux qui se démarquent, l’arrondissement a aussi mis en place les initiatives suivantes :

  • Création d’un Fonds de dynamisation commerciale qui a permis de verser près de 2 M$ aux regroupements commerciaux autres que les SDC.
  • Démarches pour la prolongation des heures d’ouverture.
  • Mise en place des projets-pilotes de vignettes de stationnement pour les travailleurs et les visiteurs.
  • Réaménagement d’espaces publics où peuvent se tenir des évènements.
  • Augmentation des enveloppes budgétaires dédiées à l’animation de l’espace public (doublée) et pour la lutte contre les graffitis.
  • Modifications des heures de collectes des déchets et des matières recyclables en fonction des besoins des commerçants.
  • Augmentation du nombre de supports à vélos.
  • Présence des élus aux rencontres et aux conseils des regroupements.
  • Projet de revitalisation de la rue Prince-Arthur pour le 375e anniversaire de Montréal.