Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

Choisir un service

Tous les services en ligne

Nous joindre

Les parcs de l’arrondissement

 

Parc Jeanne-Mance

Sur l'avenue du Parc, au sud de l'avenue du Mont-Royal (en face du Mont-Royal)

Attention aux piétons dans les parcs!

Depuis l’automne 2015, il est permis de circuler à vélo dans la majorité des grands parcs de Montréal, comme le parc Jeanne-Mance. La vitesse doit cependant être réduite et la priorité donnée aux piétons et autres usagers plus lents, comme par exemple, ceux en fauteuil roulant ou avec une poussette ou encore les petits apprentis-cyclistes.

 Information supplémentaire

  • Superficie 14,2294 hectare(s)
  • Date de dénomination : 23-05-1990
  • Aire de jeu des tout-petits
  • Aire de jeu des enfants
  • Aire de détente
  • Pataugeoire
  • Aire multisports
  • Terrain de balle
  • Terrain de tennis
  • Terrain de soccer
  • Patinoire extérieure (patinage libre)
  • Patinoire extérieure (sport d'équipe)
  • Raquette

Données historiques

(1601-1673), cofondatrice de Montréal et fondatrice de l'Hôtel-Dieu, premier hôpital de la ville.

Familière avec le soin des malades et désireuse de se rendre en Nouvelle-France, Jeanne Mance (1601-1673), native de Langres, rencontre Angélique Faure, veuve de Bullion, qui lui offre de défrayer les coûts d'établissement d'un hôpital dans la colonie.

Devenue membre de la Société Notre-Dame, elle s'embarque avec Chomedey de Maisonneuve en mai 1641.

Ville-Marie est fondée en 1642.

Jeanne Mance ouvre à l'intérieur du fort son premier Hôtel- Dieu. Après plusieurs voyages en France, elle ramène, en 1657, des religieuses de La Flèche à qui elle confie l'hôpital, déménagé sur la rue Saint-Paul, puis sur la rue Saint-Urbain.

L'histoire du parc commence dans la deuxième moitié du XIXe siècle avec l'aménagement du parc Mont-Royal et l'acquisition par la Ville des terrains de la montagne, qui regroupent la pente de la montagne jusqu'à l'avenue Esplanade, entre l'avenue des Pins et l'avenue du Mont-Royal. Aujourd'hui séparé en deux par l'avenue du Parc, ce piedmont est alors un tout morcelé par des accidents géographiques qui invitent à des usages différents.

La partie du parc Mont-Royal situé à l'ouest de l'avenue du Parc (avenue alors inexistante) présente une surface plane bien entretenue et un monticule connu sous le nom de «Fletcher's Hill»: cet espace est utilisé dans les années 1875-1880 comme terrain de golf et comme lieu d'exercice militaire, le monticule servant de poste d'observation.

En 1910, à l'occasion du Congrès eucharistique, un mouvement se dessine dans la population, orchestré par une campagne de presse demandant la dénomination de ce parc en hommage à la fondatrice du premier Hôtel-Dieu de Montréal dont l'hôpital est situé à proximité. Devenu rapidement populaire, ce nom officieux reste attaché au parc jusqu'en 1990, au moment de son officialisation.

Extrait de l'ouvrage «Les rues de Montréal — Répertoire historique» 1995 — Éditions du Méridien

Pour en savoir plus sur Jeanne Mance