Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 
Nous joindre

Secteur Saint-Viateur Est

Situé dans le Mile End, le secteur Saint-Viateur Est est délimité par les voies ferrées du Canadien Pacifique (CP) au nord, la rue Saint-Denis à l'est, la rue Maguire au sud et le boulevard Saint-Laurent à l'ouest. Le paysage hétéroclite de ce lieu unique est composé de grands bâtiments industriels (mégastructures), de l’ensemble patrimonial du monastère des Carmélites, d’une ancienne friche industrielle – le Champ des Possibles –, et de plusieurs immeubles résidentiels à densité très variable, logeant plus de 3 500 personnes.

À la suite du déclin de l’industrie manufacturière du textile des années 1990, les nombreux espaces laissés vacants dans les mégastructures ont peu à peu été investis par des artistes et des artisans, des bureaux professionnels et des entreprises du multimédia.

Dès le début des années 2000, la mutation que subit le secteur mène à une réflexion sur son avenir. Conséquemment, en 2004, le secteur Saint-Viateur Est est identifié Secteur à transformer au Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal. En 2006, le monastère des Carmélites est classé immeuble patrimonial et l’aire de protection du même nom est décrétée en 2007. De ces nouveaux statuts découlent des visions d’aménagement, tant pour le domaine privé que public, qui poursuivent les objectifs suivants :

  • Désenclaver le secteur pour améliorer l’environnement d’affaires et consolider son développement;
  • Améliorer l’attraction du secteur pour des investisseurs et des résidants;
  • Favoriser et bonifier l’accès aux transports actifs et collectifs;
  • Respecter l’esprit des lieux;
  • S’assurer de la rentabilité du projet sur 10 ans.

Création d’un milieu de vie complet et animé
Pour protéger et développer ce cadre unique à Montréal, l’arrondissement a résisté à la pression immobilière et adopté une réglementation de zonage avec une vision de développement qui repose sur la protection des locaux dédiés aux artistes, une offre variée de commerces, de services et d’emplois, une vie sociale et culturelle abondante, des lieux de socialisation animés, des aménagements axés sur les déplacements actifs et sécuritaires, ainsi que sur des espaces verts accessibles. Cette vision de quartier complet, où l’on peut vivre, travailler et se divertir, est en voie de se concrétiser.

Véritable pôle de création et d’innovation en émergence, le secteur accueille aujourd’hui des entreprises prestigieuses telles qu’Ubisoft, FrameStorm et Attraction Média, ainsi qu’une foule de petites et très petites entreprises. On y dénombre ainsi quelque 600 entreprises, alors que le nombre d’emplois est passé de 7 500 à 13 000, entre 2012 et 2016.

En 2007, un premier investissement de l’ordre de 7 M$ était annoncé pour réaménager le domaine public. Aujourd’hui, le projet bonifié est évalué à près 16 M$.

Les phases réalisées sont :

  • Le réaménagement de la rue Saint-Viateur Est, entre le boulevard Saint-Laurent et l’avenue De Gaspé, par l’élargissement des trottoirs et l’enfouissement des réseaux câblés aériens;
  • Le prolongement de la rue Saint-Viateur Est en allée cyclopédestre, entre les avenues De Gaspé et Henri-Julien;
  • La révision des usages autorisés (diversification et protection des ateliers d’artistes);
  • L’accompagnement dans la création d’une association de commerçants multi-artères;
  • La consolidation d’anciennes friches à des fins d’espaces naturels.

Les prochaines étapes sont :

  • La construction d’allées exclusivement piétonnes dans les axes de la rue Alma, entre la rue Maguire et l’allée cyclopédestre, et de l’avenue du Carmel, entre l’allée piétonne Alma et l’avenue Henri-Julien;
  • Le réaménagement des avenues Henri-Julien, entre les rues Maguire et du Laos, et du Carmel, entre l’avenue Henri-Julien et la rue Saint-Denis, incluant l’enfouissement des réseaux câblés aériens;
  • L’aménagement d’un passage à niveau pour les piétons et les cyclistes dans l’emprise de la voie ferrée du CP, vers la station de métro Rosemont;
  • Le remplacement d’anciennes industries par de nouveaux développements à des fins résidentiels;
  • La planification urbaine de la phase 2 du pôle Saint-Viateur Est et des propriétés sous-utilisées.



Plan de localisation