Résidus alimentaires

Déjà plus de 320 000 logements ont accès au service de collecte de résidus alimentaires depuis 2008. En 2017, près de 95 000 nouvelles adresses s’y ajouteront. La Ville de Montréal compte étendre le service à tous les immeubles de huit logements et moins d'ici la fin de l’année 2019 pour un total d’environ 537 000 logements.

Plus qu’un geste citoyen responsable, le compostage des résidus alimentaires contribue grandement à faire de Montréal une métropole plus verte et plus saine. Il façonne la ville que nous désirons léguer aux générations futures. Sachant qu’environ 25 % du contenu d’un sac à ordures est composé de résidus alimentaires, cette nouvelle collecte vise à permettre aux citoyens de participer activement, par un geste simple, au développement durable de leur ville.

Implantation terminée
Zone Est Zone Ouest
Le Sud-Ouest
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles
Rosemont–La Petite-Patrie
Verdun
L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève
Saint-Laurent
Implantation en cours
Zone Est Zone Ouest
Ahuntsic-Cartierville
Anjou
Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce
LaSalle
Le Plateau-Mont-Royal
Montréal-Nord
Outremont
Saint-Léonard
Ville-Marie
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
Lachine
Pierrefonds-Roxboro

Le matériel fourni

Le bac de comptoir

On y dépose les résidus alimentaires issus de la préparation des repas et les restes de table. Il se range facilement sous l’évier, au réfrigérateur ou au congélateur.

Le bac brun

Il sert à recueillir les résidus alimentaires du bac de comptoir, en prévision de la collecte hebdomadaire. Il se place à l’extérieur du domicile, selon les modalités de collecte de l’arrondissement. Il faut y inscrire son adresse.

Bac comptoir + bac brun

Comment bien jeter? Les matières acceptées et refusées

Carte de montréal représentant les taux d'implantation des bacs brunsCliquez pour agrandir

Sacs de papier ou sacs compostables certifiés?

Seuls les sacs de papier et les sacs compostables certifiés par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) sont acceptés. Les sacs oxobiodégradables ne sont pas autorisés, car ils se fragmentent en particules et ne sont pas compatibles avec les procédés de compostage. L’utilisation des sacs n’est pas obligatoire mais elle facilite l’entretien des bacs. En période hivernale, il est souhaitable de bien envelopper les matières afin qu'elles ne gèlent pas au fond du bac brun.

Dans les arrondissements du secteur ouest (Lachine, L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Pierrefonds-Roxboro et Saint-Laurent), là où le service de collecte des matières organiques est offert (résidus alimentaires et résidus verts), seuls les sacs de papier sont acceptés. Dans les arrondissements du secteur est, les sacs compostables certifiés et les sacs de papier sont acceptés.

Trucs et conseils

  • Déposez du papier journal dans le fond du bac de comptoir et du bac brun, il absorbera les surplus de liquide.
  • Emballez les aliments délicats (viande et poisson) en petites quantités avec du papier journal et nettoyez régulièrement le bac de comptoir avec du savon.
  • Saupoudrez un peu de bicarbonate de soude ou déposez une briquette de charbon de bois dans chacun des bacs, cela limitera les odeurs.
  • Congelez ou laissez au frais les résidus alimentaires et déposez-les dans votre bac brun le jour de la collecte.
  • Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, les sacs de papier et les sacs compostables certifiés sont recommandés pour des raisons de salubrité. Si vous préférez, vous pouvez faire un baluchon à l’aide de papier journal. Dans tous les cas, évitez d’y jeter des liquides.
  • Si des odeurs persistent, rincez le bac brun avec une solution de vinaigre et d’eau. En tout temps, évitez de le laisser au soleil.
  • Prenez l’habitude de placer le bac brun devant votre résidence pour la collecte hebdomadaire, même s’il n’est pas plein.
  • Pour éloigner les mouches à fruits, coupez un bouchon de liège sur le sens de la longueur et déposez-le sur le couvercle du bac de comptoir.
  • Pour éloigner les écureuils du bac brun, enduisez son couvercle d’un onguent contre la toux (en vente libre dans les pharmacies et les supermarchés).
Foire aux questions