Questions, commentaires

Suivez-nous sur :

Qualité des cours d’eau

Échantillonnage en bateauDans le cadre du programme COURDO, le RSMA (Réseau de suivi du milieu aquatique) vise à documenter la qualité générale des cours d’eau ceinturant le territoire de Montréal. Ce programme concerne essentiellement l’effet de la mise en place des intercepteurs et du traitement des eaux usées à la Station d’épuration Jean-R. Marcotte sur la qualité des eaux dans le chenal principal des cours d’eau.

Au fil des ans, nous avons optimisé le programme à une centaine de stations d’échantillonnage suffisantes pour dresser un portrait global de la qualité de l’eau. Le choix des stations tient compte de la présence des principaux émissaires pluviaux et urbains, de la localisation des structures de régulation des intercepteurs d’eaux usées, des principaux ruisseaux et des patrons d’écoulement des masses d’eau.

L’équipe du RSMA parcourt, à une fréquence plus ou moins régulière, quelque 1000 km sur les eaux de la rivière des Prairies ou du fleuve Saint-Laurent, de Sainte-Anne-de-Bellevue au lac Saint-Louis jusqu’à Saint-Joseph-de-Lanoraie en passant par le bassin de Laprairie.

 

Méthodologie

Préparation des bouteillesLe prélèvement des échantillons d’eau de surface est réalisé depuis une embarcation au moyen d’un seau. Dans le cas des coliformes fécaux, le contenant est immergé directement dans l’eau. Nous effectuons habituellement entre cinq et sept tournées d’échantillonnage entre les mois de mai et d’octobre, dont quelques-unes en périodes de pluie.

Lors de l’échantillonnage, nous mesurons les paramètres suivants : le pH, la température, l’oxygène dissous et la conductivité. Puis une fois en laboratoire, nous poursuivons le travail en analysant les matières en suspension, le phosphore total, le carbone organique total non purgeable et les coliformes fécaux. L’azote ammoniacal ainsi que les métaux lourds sont étudiés à quelques stations seulement.

 

Indice COURDO

Le RSMA a mis au point l’indice COURDO à partir de l’indice de la qualité physico-chimique et bactériologique (IQPB) du gouvernement du Québec. Cet indice permet d’obtenir une évaluation globale de la qualité de l’eau à un point de prélèvement donné.

L’indice est calculé à partir de l’ensemble des résultats obtenus à une station d’échantillonnage au cours de la période d’étude. Il tient compte des coliformes fécaux, du phosphore total, des matières en suspension, des métaux lourds, du pH, de l’oxygène dissous et de l’azote ammoniacal.

Un sous-indice (de 1 à 100) est accordé à chaque mesure d’un paramètre. C’est le sous-indice le plus faible à une station d’échantillonnage qui est retenu à chaque tournée. Selon la moyenne des sous-indices recueillis au fil des tournées, chaque station d’échantillonnage se voit attribuer l’une des cotes ci-dessous. Le seuil de l’indice à partir duquel la qualité de l’eau est considérée mauvaise ou polluée est «40 ».

Appréciation de l’indice COURDO

  Qualité de l'eauDécompte
  Excellent (IR-1) 81 à 100
  Bon (IR-2) 61 à 80
  Satisfaisant (IR-3) 41 à 60
  Mauvais (IR-4) 21 à 40
  Pollué (IR-5) 1 à 20

 

Le saviez-vous?

La couleur brune de la rivière des Prairies est naturelle. Elle provient des éléments (fer, manganèse et substances végétales en décomposition) présents dans les eaux qui érodent le Bouclier canadien, telle que la rivière des Outaouais.

Tournées d’échantillonnage