Questions, commentaires

Suivez-nous sur :

Réduction à la source

Manganèse

Le manganèse (Mn) est un élément existant à l’intérieur de la croûte terrestre. À l’état pur, c’est un métal dur et cassant, de couleur argentée. Il ressemble étrangement au fer. Il sert très souvent d’additif dans certains types d’alliages. Il est présent, par exemple, dans tous les aciers et les fontes, certaines qualités de laiton et de bronze ainsi que quelques alliages à base de nickel ou d’aluminium.

Dans l’air ambiant, le manganèse provient surtout des émissions des véhicules automobiles. Ceux-ci constituent la plus importante source diffuse de ce contaminant depuis que le MMT (tricarbonyle (méthylcyclopentadiényle) manganèse) a remplacé le plomb dans l’essence au Canada, en 1977. Le manganèse accroît le pouvoir antidétonant de l’essence et augmente l’indice d’octane.

Les fonderies sont aussi susceptibles d’émettre du manganèse dans l’atmosphère.

Impacts sur la santé

Le manganèse est un élément important pour les êtres vivants. Si nous n’en consommons pas assez, nos os peuvent se fragiliser. Cependant, si nous sommes exposés à une trop forte dose, il peut devenir toxique. Nous pouvons alors éprouver des troubles respiratoires et du système nerveux central. De plus, l’exposition au manganèse a été associée au développement de la maladie de Parkinson.

On connaît peu d’effets associés à l’exposition prolongée aux faibles concentrations mesurées dans l’air ambiant.

Effets sur l’environnement

On ne rapporte aucun effet sur l’environnement, sauf l’augmentation de la concentration du manganèse près des voies de circulation importantes.

Normes en vigueur dans l’air ambiant

Le Règlement 90 (Règlement 2001-10 de la Communauté métropolitaine de Montréal) fixe la limite maximale de concentration acceptable du MMT à :

  • 6,5 µg/m3 pour la moyenne horaire;
  • 3,3 µg/m3 pour la moyenne sur 8 heures.