Questions, commentaires

Suivez-nous sur :

Réduction à la source

Monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un polluant toxique. Ce gaz incolore et inodore est produit par la combustion incomplète des carburants et des combustibles fossiles. Ses principales sources sont le transport (automobiles, camions, trains et autres), les usines de transformation des métaux et le chauffage (domestique et industriel). Les concentrations maximales de CO sont généralement observées aux heures où la circulation automobile est la plus dense, c’est-à-dire le matin et en fin d’après-midi.

Impacts sur la santé

Le monoxyde de carbone peut être nocif s’il est respiré longtemps, même en faible concentration. Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires sont les plus vulnérables. Une personne exposée à une concentration élevée de CO pourrait ressentir des symptômes tels que des troubles de la vision, une diminution de la dextérité, des troubles moteurs et de la somnolence.

Effets sur l’environnement

Le CO ne cause aucun dommage à la végétation et aux bâtiments, même s’il s’agit d’un polluant toxique pour les humains.

Normes en vigueur dans l’air ambiant

Le Règlement 90 (Règlement 2001-10 de la Communauté métropolitaine de Montréal) fixe la limite maximale de concentration acceptable à :

  • 35 mg/m3 pour la moyenne horaire;
  • 15 mg/m3 pour la moyenne sur 8 heures.

Notre intervention

Depuis la fin des années 1970, la Ville de Montréal mesure le CO dans l’air ambiant dans 5 stations d’échantillonnage. Sa concentration s’y maintient partout à des niveaux inférieurs aux normes.