Portlet 5817,61281575 responded with content-type text/plain when the client was requesting content-type text/html

Réhabilitation du Parc d'entreprises de la Pointe-Saint-Charles

Situé entre les ponts Champlain et Victoria, le Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles (auparavant appelé Technoparc Montréal métropolitain) est constitué de remblais à même le lit du fleuve Saint-Laurent. Utilisé notamment comme dépotoir pendant plus de 100 ans, il contient des sols contaminés et des déchets de toutes sortes. La migration au fleuve des hydrocarbures en phases flottantes et de l’eau souterraine contaminée contrevient à la Loi sur les pêches.

En 1989, la Ville de Montréal a acquis environ le tiers du site, les autres portions appartenant au Canadien National (CN), à la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain inc. (PJCCI) et au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Lutte contre les Changements Climatiques(MDDELCC).

Au fil des ans, la Ville a pris plusieurs mesures pour contrer la contamination de ce vaste terrain : captage des biogaz, estacades, mur de confinement souterrain, etc. Toutefois, la complexité de la problématique environnementale, le coût des travaux et la responsabilité partagée de la contamination exigent la mise en place de solutions durables et concertées entre tous les propriétaires du site.

À la suite d’une récente étude de faisabilité conjointe (2013), la Ville, PJCCI et le MDDELCC ont retenu un scénario qui prévoit le confinement, le pompage et le traitement des hydrocarbures et de l’eau souterraine, de manière à arrêter la migration vers le fleuve. Ainsi, PJCCI travaillera à implanter la solution retenue en bordure du fleuve sur sa portion de terrain.

Pour sa part, la Ville construira sur sa propriété un écran d'étanchéité amont de l'autoroute Bonaventure et une usine de traitement de l'eau souterraine. Des puits de pompage actifs seront aménagés afin d’assurer un contrôle hydraulique de la nappe et la récupération des phases libres et des eaux souterraines contaminées. Les eaux souterraines et les phases libres d’hydrocarbures provenant du Parc d'entreprises de la Pointe-Saint-Charles seront acheminées vers la future usine de traitement. À la sortie de l’usine, l’effluent sera rejeté à l’égout combiné et respectera les normes de rejet de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). L'ensemble du système devrait être opérationnel en 2018.

La Ville compte tout mettre en œuvre pour réhabiliter le site et en faire un projet de développement hautement stratégique pour Montréal, notamment en redonnant l’accès aux berges à la population. À cet effet, le projet sera étroitement lié à l’exercice de planification urbaine en cours pour le secteur du Havre, compris entre le pont Champlain et le Vieux-Port.

Prochaines étapes

  • Essais pilotes, études d’ingénierie détaillée et plans et devis de construction (2015-2016)
  • Appel d’offres en vue de la mise en œuvre du scénario de réhabilitation (2016-2017)
  • Enlèvement des huiles et traitement de l’eau souterraine (démarrage souhaité en 2018)
  • Arrimage avec la démarche de planification urbaine du secteur du Havre de Montréal
Portlet 5798,39979564 responded with content-type text/plain when the client was requesting content-type text/html