Pesticides et environnement

Une fois dans l'environnement, les pesticides se dispersent au niveau du sol par ruissellement ou percolation. Ils sont également transportés par les précipitations ou par le vent. Les contaminants sont ensuite absorbés par la végétation et se retrouvent dans la chaîne alimentaire, où ils risquent de se concentrer dans les graisses animales.

L’utilisation de pesticides a été associée à plusieurs problèmes environnementaux tels que la contamination des eaux de surface et souterraines, des sols et des denrées alimentaires que nous consommons.

Les pesticides peuvent perturber nos écosystèmes et en réduire la biodiversité. Certains pesticides sont très toxiques pour les organismes aquatiques. Cela semble être le cas pour les populations de saumon de l'atlantique, mais également de plusieurs autres espèces fort recherchées pour la pêche sportive. D’autres pesticides nuisent aux insectes utiles comme les pollinisateurs, notamment les abeilles. Or, la diminution des populations naturelles d'abeilles pourrait causer de graves problèmes au niveau de notre production alimentaire. La plupart de nos fruits et légumes (67 % des végétaux cultivés ou naturels) dépendent de la pollinisation par les insectes.

En bref, les pesticides entraînent un déséquilibre dans la nature qui n'affecte pas seulement les plantes, mais nos écosystèmes et ultimement l'être humain qui se retrouve tout au bout de la chaîne alimentaire.

Les pesticides contaminent notre environnement

Lorsque vous appliquez des pesticides, sachez que :

  • 50 à 100 % se retrouvent dans le sol
  • 0 à 30 % dans l’atmosphère
  • 1 à 10 % sur la plante
  • 0 à 0,3 % sur la cible (insectes, acariens, etc.)

Source: Guide complet des pesticides à faible impact de Micheline Lévesque, 2005, p.18)