Questions, commentaires

Suivez-nous sur :

Le réseau en bref

Raison d’être

Le Réseau de surveillance de la qualité de l’air (RSQA) de la Ville de Montréal joue un rôle de premier plan au niveau environnemental. Les mesures en continu de différents polluants atmosphériques permettent au Service de l’environnement de :

  • déterminer la nature, le degré et l’étendue de la pollution;
  • prioriser et cibler certaines interventions;
  • évaluer l’efficacité des moyens de contrôle et de réduction, notamment la réglementation en place;
  • participer à l’élaboration de nouvelles normes.

Composition

Poste 28, échangeur Décarie, Mont-RoyalLe RSQA comprend 13 stations d’échantillonnage permanentes. Elles font partie du réseau national de surveillance de la pollution atmosphérique d’Environnement Canada. Certaines sont situées dans des secteurs populeux, d’autres, à proximité de complexes industriels susceptibles d’émettre d’importantes quantités de polluants.

Polluants mesurés

Le RSQA mesure plusieurs types de polluants :

  • polluants gazeux classiques (SO2, CO, NO/NO2, O3, H2S);
  • polluants particulaires (PST, PM10, PM2,5);
  • composés organiques volatils (COV) polaires et non polaires
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Panneau métrovisionCertains de ces polluants servent à calculer et à actualiser un indice de la qualité de l’air pour chacune des heures de la journée. Cet indice est diffusé sur le site web de la Ville de Montréal ainsi que sur les panneaux électroniques de certaines stations de métro (Berri-UQAM et McGill entre autres).