Foire aux questions

Est-ce vrai que les ordures ménagères seront ramassées une seule fois par semaine dans les 19 arrondissements de Montréal d'ici 2019?

D’ici 2019, la nature et la fréquence des collectes dans les divers arrondissements évolueront, au fur et à mesure que la collecte des résidus alimentaires ou des matières organiques est implantée. Suite à cette période de transition, les citoyens de tous les arrondissements se verront offrir le même service dont ils bénéficient actuellement ou ils bénéficieront d’une collecte additionnelle.

Pourquoi diriger les résidus alimentaires vers le compostage ?

L’enfouissement des matières compostables génère des biogaz qui contribuent à l’effet de serre. De plus, le lixiviat, qui est le produit du passage des eaux de pluie et de ruissellement à travers les déchets, contamine les eaux souterraines.

Pourquoi y a-t-il deux types de collectes de matières compostables à Montréal? Les résidus alimentaires dans l’est et les matières organiques dans l’ouest.

Le choix de la Ville a été dicté par les spécificités de densité urbaine et de couverture végétale de ces deux secteurs.

À l’ouest, les territoires sont moins urbanisés et la couverture végétale est très importante. On y retrouve donc davantage de résidus verts que de résidus alimentaires.
Ce constat explique le choix de composter ensemble ces matières.

À l’est, les territoires sont plus urbanisés et la couverture végétale est plus limitée. On y retrouve donc beaucoup moins de résidus verts, d’où la mise en place de deux collectes distinctes.

Ce constat explique ainsi le choix de traiter ces matières par la biométhanisation, ce qui permet la production d’énergie.

Comment participer à la collecte si j’habite un deuxième étage et que le bac brun est trop lourd?

En mettant en bordure rue chaque semaine votre bac brun et ce, même s’il n’est pas plein, vous pourrez éviter de devoir descendre un bac trop lourd. Vous pourriez également vous entendre avec un voisin pour utiliser son bac brun ou lui demander de bien vouloir descendre votre bac.

Que se passe-t-il si je fais déjà du compostage domestique?

La collecte des résidus alimentaires permet de vous défaire des résidus de papier et de carton souillés ou d’origine animale (poisson, viande et produits laitiers). Vous pouvez donc continuer de produire votre compost, tout en réduisant le volume de votre sac à déchets tout au long de l'année.

Que faire avec mes bacs si je déménage ?

À votre départ, nettoyez vos bacs et laissez-les dans le logement pour le prochain occupant.

J’ai reçu une communication de la part de la Ville m’informant de la venue du service mais je n’ai pas reçu de bac. Aurai-je droit au service?

La Ville a procédé au début avril à l’envoi d’une carte postale à plusieurs dizaines de milliers de citoyens pour les aviser qu’ils recevraient sous peu ce matériel. Cette stratégie vise à faire en sorte que les citoyens ne soient pas surpris par la livraison des bacs. Étant donné le nombre très important de cartes postales envoyées par la poste, il est possible que certains citoyens aient reçu cet outil de communication tout en habitant  un secteur où le service ne sera pas offert ce printemps.

J’ai reçu les bacs pour la collecte des résidus alimentaires mais je n’ai pas de sacs pour le compostage. Où puis-je m’en procurer?

Vous pouvez acheter ces sacs auprès de nombreux commerçants de votre quartier. Assurez-vous cependant que les sacs que vous achetez sont acceptés dans votre secteur. Dans les arrondissements de la zone ouest (Saint-Laurent, Lachine, L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève et Pierrefonds-Roxboro), seuls les sacs en papier compostables sont acceptés. Dans la zone est, les sacs de plastique compostables sont aussi acceptés.

J’habite dans un immeuble qui compte plus de 8 logements. Aurai-je droit au service de collecte de résidus alimentaires?

Globalement, seuls les immeubles de huit logements et moins sont, pour l’instant, visés par le service. Pour les immeubles de 9 logements et plus, la planification de l’offre de ce service sera abordée dans le prochain Plan directeur de gestion des matières résiduelles,  actuellement en préparation.