Questions, commentaires

Suivez-nous sur :

Objectif Carboneutralité | La Ville de Montréal annonce une première étape pour atteindre la carboneutralité du parc immobilier montréalais

6 mai 2019

Montréal, le 6 mai 2019 - La Ville élabore, avec ses partenaires du C40 et des fondations, une stratégie qui lui permettra de rendre le parc immobilier de la collectivité montréalaise plus  sobre en carbone et plus performant en matière de consommation énergétique en abandonnant progressivement le mazout au profit de sources d'énergies renouvelables. La Ville vise la carboneutralité des bâtiments municipaux d'ici 2030, celle des nouveaux bâtiments de la collectivité montréalaise d'ici 2030, ainsi que celle de l'ensemble des bâtiments de la collectivité montréalaise d'ici 2050. 

« La lutte contre les changements climatiques est une priorité pour notre Administration. La Ville s'est d'abord attardée au remplacement des systèmes de chauffage au mazout, une source d'énergie du siècle dernier, dans ses bâtiments municipaux. Pour y arriver, nous avons prévu des investissements de 4 M$ d'ici 2021. La Ville souhaite maintenant inciter les Montréalaises et Montréalais à faire la transition vers un autre mode de chauffage que le mazout », a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Décarboniser le parc immobilier montréalais d'ici 2050

Le mazout représente encore aujourd'hui 28 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur résidentiel et 14 % des émissions de GES du secteur commercial et institutionnel de l'agglomération de Montréal.

« Nous entamons un travail de longue haleine. L'atteinte de la cible ambitieuse d'une métropole Zéro Carbone sera possible grâce à la mise en œuvre de notre futur Plan climat qui sera développé grâce à l'entente de collaboration signée avec le C40, la Fondation familiale Trottier et la Fondation David Suzuki en décembre dernier. Nous agirons progressivement à travers, notamment, des programmes volontaires de substitution du mazout. De plus, nous déposerons dès 2020 un projet de règlement visant l'interdiction des systèmes de chauffage au mazout dans les nouvelles constructions de l'agglomération montréalaise », a ajouté la mairesse.

L'interdiction et le retrait obligatoire du mazout, qui se fera graduellement à partir de 2025 jusqu'en 2030 dans les secteurs industriel, institutionnel et commercial, se conclura par le secteur résidentiel. Afin d'être équitables, ces mesures seront adaptées, entre autres, pour les ménages à faibles revenus. Également, les parties prenantes de la collectivité seront consultées, notamment l'industrie, les commerçants et les citoyens, afin d'assurer une transition progressive vers la carboneutralité. 

Engagements One Planet Charter et Net Zero Carbon Building Declaration

Lors de son passage au Global Climate Action Summit en septembre 2018, la Ville de Montréal a annoncé la signature de la One Planet Charter qui vise, entre autres, à développer un plan d'action d'ici la fin de 2020, le Paris-compatible Climate Action Plan Commitment ou Deadline 2020. Ce plan de réduction des émissions de GES et d'adaptation aux changements climatiques doit être compatible avec les objectifs de l'Accord de Paris et vise la carboneutralité d'ici 2050.

La Ville s'est également engagée envers la Net Zero Carbon Buildings Declaration qui vise à décarboniser le parc immobilier, tant au niveau de l'administration municipale que de la collectivité montréalaise. Plus spécifiquement, elle vise l'adoption de règlements et de politiques qui garantiront l'atteinte de la carboneutralité :

  • des bâtiments municipaux d'ici 2030 ;
  • des nouveaux bâtiments de la collectivité montréalaise d'ici 2030 ;
  • l'ensemble des bâtiments de la collectivité montréalaise d'ici 2050.

 

CITATIONS

« La transition du mazout vers des sources de chauffage plus efficientes sur le plan énergétique permet à la Ville de Montréal de maintenir le cap vers l'atteinte de ses objectifs de carboneutralité, tout en offrant des résidences saines et confortables à ses citoyens », a affirmé David Miller, Directeur de la diplomatie internationale, et directeur régional de l'Amérique du Nord pour C40.

« À l'heure de l'urgence climatique, nous devons tout mettre en œuvre pour réduire à court terme nos émissions de gaz à effet de serre. En annonçant l'élimination rapide du mazout et la carboneutralité de tous les nouveaux bâtiments en 2030, la Ville de Montréal pose un geste important. Nous saluons la vision et le leadership de la Ville », a souligné Karel Mayrand, directeur général Québec et Atlantique, Fondation David Suzuki.

« En s'engageant à atteindre la carboneutralité de son parc immobilier d'ici 2030, la métropole fait preuve d'exemplarité et démontre le leadership qu'elle peut prendre dans la lutte aux changements climatiques. En tant que partenaire financier du futur Plan climat de la Ville de Montréal, nous sommes ravis de voir que des actions concrètes, avec des cibles claires et des investissements associés, sont identifiées quelques mois après la signature de notre entente de collaboration », a soutenu Éric St-Pierre, Fondation familiale Trottier.