Foire aux questions

Qu’est-ce que l’effet de serre?
Quel est son lien avec le réchauffement climatique?

On peut se représenter l’atmosphère terrestre comme un voile transparent qui capture en partie la chaleur émise par la Terre (phénomène appelé « effet de serre »). Plus précisément, ce « voile » laisse passer le rayonnement solaire en provenance de l’espace mais capture une partie du rayonnement infrarouge (chaleur) réémis par la Terre vers l’espace. Grâce à l’effet de serre, la température sur Terre est en moyenne de 15 °C au lieu de -18 °C.

Explication du phénomène des gaz à effet de serreVisualisez le graphique

La quantité de chaleur capturée dépend de la concentration de certains gaz, appelés gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) ou le protoxyde d’azote (N2O). Or, depuis la révolution industrielle, la population humaine a considérablement augmenté la concentration de ces gaz dans l’atmosphère, essentiellement via la combustion des énergies fossiles et la déforestation. De ce fait, l’effet de serre a augmenté et continue d’augmenter. Si aucune mesure de réduction n’est prise, la température moyenne sur Terre pourrait augmenter de plus de 4 °C d’ici la fin du siècle. De telles conditions climatiques n’ont jamais été connues depuis que l’Homme est apparu il y a environ 3 millions d’années, ce qui pose la question de son adaptation à de telles conditions.

 

Quelle est la différence entre la météo et le climat?
Ou en d’autres termes, comment prévoir le climat dans 50 ans si nous ne sommes pas capables de prévoir la météo dans 10 jours?

« Le climat est ce à quoi l’on s’attend, la météo est ce que l’on obtient finalement » (Climate is what you expect, weather is what you get). Cette phrase du mathématicien et météorologue Edward Norton Lorenz résume assez bien la différence entre météo et climat. Si l’on prend l’exemple de Montréal, le 8 septembre 2015, la température moyenne sur la journée était de 24,2 °C. Ceci est le résultat de certaines conditions météorologiques qui prévalaient dans la région de Montréal les jours qui précédaient. Si l’on s’intéresse maintenant à la moyenne des températures tous les 8 septembre de chaque année entre 1981 et 2010, cette moyenne « climatique » était de 17,8 °C. Le climat correspond en fait à la moyenne des réalisations météorologiques au fil des années.

Le climat de Montréal est influencé par de grands mouvements atmosphériques bien connus comme le courant jet polaire (grands vents dominants d’ouest), l’air froid et sec des contrées arctiques en hiver et l’air chaud et humide du golfe du Mexique en été. À ces conditions climatiques moyennes viennent se superposer de petites perturbations de mouvements d’air impossibles à mesurer de manière exhaustive. Ce sont ces petites perturbations qui rendent la météo plus difficile à prévoir que le climat.

De même, le climat global de la Terre dépend essentiellement de l’énergie du Soleil et de la concentration en gaz à effet de serre, facteurs bien connus. C’est pourquoi les projections des modèles climatiques sont fiables même quand il s’agit du climat dans 50 ans.

 

Qu’est-ce qu’un modèle climatique?

Les modèles climatiques sont des logiciels informatiques d’une grande complexité qui intègrent des équations mathématiques de physique et de chimie décrivant l’atmosphère, l’océan et les surfaces continentales. Ces équations représentent les principaux échanges d’énergie et de matière qui président aux phénomènes météorologiques, hydrologiques ou biologiques. Ces modèles sont en particulier capables de simuler la vitesse et la direction des vents et des courants marins, mais également l’évolution des températures et des précipitations, ou encore les caractéristiques de différents couverts végétaux.

Pour plus de détails sur le contenu des modèles climatiques, une animation explicative est disponible sur Internet.

Au Québec, nous sommes privilégiés car le consortium Ouranos a développé une version de ces modèles climatiques spécifique au Québec et fournit donc des projections climatiques personnalisées pour notre province.

Sur Youtube

  • Comprendre le réchauffement climatique en 4 minutes (source : Le Monde)

  • Le réchauffement climatique (source : AFP)