Les guêpes fouisseuses

Guêpes survolant un carré de sableLes guêpes fouisseuses peuvent être observées au-dessus des terrains sablonneux où elles creusent des terriers afin d’y pondre leurs œufs. Leur activité à la surface des carrés de sable est le signe manifeste de leur établissement dans un parc. Cette présence se traduit parfois par des plaintes des citoyens qui perçoivent les guêpes fouisseuses comme un problème.

Situation à Montréal

Les guêpes fouisseuses sont présentes à Montréal depuis des années, mais on semble assister à une augmentation de leurs populations depuis 2007. La Ville de Montréal a ainsi dressé en 2008 un portrait des diverses espèces de guêpes fouisseuses présentes dans les parcs. Deux espèces, Bicyrtes quadrifasciatus et Benbix americana, sont apparues plus préoccupantes à cause de leurs tailles importantes et de la densité plus forte de leurs populations.

Les efforts de recherche se sont poursuivis, notamment pour évaluer la présence de danger pour la santé des Montréalaises et Montréalais. Le risque d’être piqué s’est révélé très faible, car les tentatives pour induire des comportements agressifs chez ces guêpes ont échoué. Cependant, il n’est pas impossible qu’elles puissent piquer si l’on parvenait à les attraper à mains nues ou si on leur marchait dessus déchaussé.

Depuis deux ans, une méthode de contrôle des populations de guêpes fouisseuses a été testée dans les parcs où leur présence était la plus nombreuse.

Description des insectes

Il existe plusieurs espèces de guêpes fouisseuses dans les parcs montréalais. Bicyrtes quadrifasciatus et Bembix americana sont les plus fréquentes et les plus imposantes. Leurs tailles sont comparables à celle des guêpes communes du genre Vespula, qu’on retrouve fréquemment autour des poubelles de parcs et des tables à piquenique.

  • Guêpe de sable B. quadrifasciatus Bicyrtes quadrifasciatus est une guêpe trapue à l’abdomen zébré de noir et de blanc. Ses pattes sont noires sur la moitié près du corps, puis jaunes jusqu’à leurs extrémités. Ses yeux et ses ailes sont sombres.
    Agrandir l'image
  • Guêpe de sable B. americanaBembix americana est plus effilée que B. quadrifasciatus. Son abdomen est zébré de noir et de vert pâle. Ses pattes sont jaunes avec quelques taches noires près du corps. Ses yeux sont d’un vert métallique et ses ailes sont complètement transparentes.
    Agrandir l'image

Mesures préventives

Vérification de la contamination du sable par des cocons de guêpes de sableLe mode par lequel les guêpes fouisseuses colonisent les parcs est encore méconnu, mais il est possible que le sable provenant de sites naturels leur ait servi de moyen d’introduction. Lors de l’aménagement d’un carré de sable, il serait donc avisé de s’assurer que le sable n’est pas contaminé par des cocons de guêpes fouisseuses et donc de vérifier qu’il ait été tamisé par le fournisseur avant de l’installer!

Contrôle des populations

Tamiseur mécanique Les guêpes fouisseuses peuvent aussi faire leur apparition plusieurs années après l'implantation d'un carré de sable. Les tests effectués ces dernières années par la Ville de Montréal ont permis de produire un plan d'intervention afin de guider les responsables des parcs et espaces verts lorsqu'ils sont confrontés à la présence de guêpes fouisseuses dans leurs parcs.

Un panneau de sensibilisation a été produit pour être installé à proximité des carrés de sable lorsque les populations de guêpes fouisseuses sont faibles. Il est aussi suggéré de râteler le sable au besoin pour perturber la structure du sol et ainsi nuire à l'établissement de terriers par les guêpes.

Lors d'une infestation importante, il est recommandé d'utiliser un motoculteur suivi d'un tamiseur mécanique 24h plus tard pour retirer un maximum de cocons afin de nuire à la prochaine génération de guêpes. La période d'intervention optimale pour le tamisage est au cours du mois de septembre.

Il est important de préciser que l'extermination de ces insectes n'est pas recherchée, car ils jouent un rôle important dans l'écosystème. En effet, les guêpes chassent les insectes nuisibles et contribuent à la pollinisation des plantes à fleurs ainsi qu'à la biodiversité de notre milieu de vie. Le plan d'intervention produit vise à contrôler les populations de guêpes à un niveau acceptable pour les citoyens.