Suivez-nous sur:

INFO-TRAVAUX

514 872-3777
Lundi au vendredi
8 h 30 à 16 h 30

Composez le 311 en dehors de ces heures.

Travaux de construction de la conduite d'alimentation en tunnel

 

En vue de la remise en service du réservoir Rosemont, la Ville de Montréal entreprend des travaux majeurs de construction d’une conduite d’aqueduc de grand diamètre, en tunnel, sur plus de 4 km, depuis la rue Notre-Dame, à l’intersection d’Alphonse-D. Roy, jusqu’au réservoir Rosemont (16e  avenue / Bellechasse). Durée des travaux : deux ans.

Arrondissements

Arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Rosemont-La Petite-Patrie.

Nature des travaux

De 2014 à 2016

Cette conduite d’alimentation de grand diamètre (2100 mm / 84 po) est construite en tunnel à une profondeur de 40 m. Sauf pour le début du tracé au sud, la conduite emprunte une ligne droite.

Les travaux se déroulent du sud vers le nord. Ils ont débuté en mai 2014 avec les travaux de construction du puits d’accès du tunnelier.

Ils ont été suivis, à l’automne 2015, des travaux de forage. Le tunnel est d’abord creusé, puis la conduite sera assemblée à l’intérieur. Après 330 jours, le tunnelier a atteint le puits d'arrivée, le 12 novembre 2015, dans le parc Étienne-Desmarteau, au réservoir Rosemont.

Travaux en cours (hiver 2016)

PUITS D’ARRIVÉE DU TUNNELIER

Parc Étienne-Desmarteau (Rosemont)

Les travaux de forage terminés, le nettoyage du tunnel a été complété. Les préparatifs pour l'insertion de la conduite sont en cours. Une conduite verticale a été posée dans le puits.

 

C'est par ce puits qu'a été sorti le tunnelier.

Ce puits d’arrivée est comme une immense cheminée rectangulaire de 5 m par 7 m,  qui descend à 45 mètres de profondeur, soit près de la hauteur d’un immeuble de 14 étages! C'est  dans ce puits que sera construite la chambre de vanne raccordant la conduite en tunnel au réservoir (mars à octobre 2016).

LE TUNNELIER

Le tunnelier peut être vu comme un train, composé d’une tête foreuse, d’un convoyeur à courroie et de charriots/wagons pour le transport du roc.

Ses dimensions font 3 m de diamètre sur une longueur de 90 m, ce qui correspond à… 7,5 autobus scolaires! Le tout fonctionne à l’électricité à partir d’une ligne de 25 000 volts.

Les pièces du tunnelier ont été descendues au fond du puits d’accès qui a été creusé sur le site de départ à 40 m de profondeur, soit la hauteur d’un immeuble de 12 étages.

Tout en bas, une « galerie-garage » a également été creusée pour l’assemblage du tunnelier.

La méthode de travail du tunnelier

Il avance, du sud vers le nord, à raison d’un mètre par heure, soit environ 18 mètres par jour (la largeur de deux bâtiments).

Il mettra près d’un an pour atteindre son point d’arrivée, au parc Étienne-Desmarteau, où le puits de sortie aura été préalablement excavé.

Le forage procède par la poussée et la rotation de la tête foreuse qui fait éclater le roc, acheminé ensuite sur le convoyeur qui se décharge dans les wagons. Ces wagons circulent dans le tunnel sur un système de doubles rails : 2 trains seront utilisés en alternance, l’un se faisant décharger au puits d’accès pendant que l’autre voyage, se fait charger et revient. La partie supérieure du wagon (la boîte contenant le roc) est alors sortie du tunnel avec une grue.

À terme, ce sont 80 000 tonnes de déblais de roc qui auront été excavés; 4000 voyages de camion seront requis pour transporter ces déblais vers les sites de disposition, à raison d’une vingtaine par jour, à partir du site de départ rue Notre-Dame.

Une fois le tunnel creusé, le travail d’insertion de la conduite pourra être amorçé.

 

Pour en savoir plus

Fiche projet_Puits d'accès [204,5 ko - 1 page]

Fiche projet_Tunnelier [1,3 Mo - 1 page]

 

Remise en service du réservoir Rosemont : voir la page Internet sur ce projet.

Visitez le site Internet du Service de l'eau de la Ville de Montréal: Eau de Montréal

Travaux en cours

Repérez les travaux routiers en cours à Montréal.