Le site web de votre ville change. Découvrez-le

Services en ligne

Sélectionnez un service à droite pour plus de détails.

 

Choisir un service

 

Tous les services en ligne

 

Bulletin de l'arrondissement

 

Tous les bulletins

Plan d'action en sécurité urbaine

Lors du conseil d'arrondissement du mois d'avril, les élus de l'arrondissement ont adopté le plan d'action en sécurité urbaine 2019-2021. En effet, l'arrondissement d'Anjou a mandaté le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) afin de réaliser un diagnostic local de sécurité sur son territoire dans le but d'élaborer un plan d'action en sécurité urbaine. Par la suite, la Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social (DCSLDS) a coordonné l'élaboration d'un plan d'action. L'un des axes d'interventions du plan prévoit d'ailleurs la création d'un comité local en sécurité urbaine.

Démarche et mandat du CIPC  
Le mandat confié au CIPC visait à cerner davantage les facteurs de risque menant aux méfaits et à l'insécurité subis par des citoyens, ainsi qu'à mieux comprendre les phénomènes liés à la criminalité.

Diverses sources d'information ont été utilisées par le CIPC pour établir son diagnostic. Les renseignements du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et des données de profils sociodémographique et économique ont permis de tracer un portrait plus juste des problématiques en matière de sécurité urbaine selon les quartiers de l'arrondissement.

En ajout à cette collecte d'informations et de données, un groupe de discussion composé d'intervenants des milieux communautaire, scolaire, institutionnel et municipal a été créé pour alimenter la réflexion. Animées par le CIPC et le Réseau d'échange et de soutien aux actions locales (RESAL), les séances de discussion ont permis aux participants de déterminer les principaux enjeux inhérents à la transformation sociodémographique d'Anjou et de convenir de pistes d'actions visant l'amélioration des relations interculturelles et intergénérationnelles.

Le sentiment de sécurité s'est également avéré un enjeu prioritaire. Le poste de police de quartier 46 et de la Direction de l'aménagement urbain et des services aux entreprises ont d'ailleurs proposé des actions préventives.

Objectifs du plan d'action         
L'objectif du plan est de favoriser le sentiment de sécurité dans l'espace public, prévenir les méfaits, valoriser le meilleur vivre-ensemble et améliorer la qualité de vie des Angevins.

Le plan d'action s'articule en trois axes d'interventions :

1) La prévention;

2) L'amélioration des relations interculturelles et intergénérationnelles;

3) L'action concertée.

Création d'un comité local en sécurité urbaine              
L'axe trois du plan d'action propose la création d'un comité local en sécurité urbaine. Ce comité favorisera la mobilisation des intervenants du milieu angevin visés par la sécurité. Il sera une instance de coordination des ressources disponibles pour la réalisation du plan et permettra de comprendre davantage les facteurs associés au sentiment d'insécurité et aux méfaits afin de mieux les prévenir.

Ce comité sera composé de représentants de la mairie et des directions de l'arrondissement ainsi que des représentants de différentes organisations angevines. Divers mandats seront effectués par le comité dont assurer le suivi du plan d'action 2019-2021, assurer la coordination des actions des intervenants, soutenir les initiatives visant à mieux prévenir la criminalité et à maintenir le sentiment de sécurité ainsi que soumettre des recommandations en matière de sécurité urbaine au conseil d'arrondissement.

Pour consulter le plan d'action en sécurité urbaine d'Anjou 2019-2021, cliquez ici.