Abonnement à l'infolettre

Mission

Salle de concert de la Chapelle historique du Bon-PasteurÉquipement métropolitain voué à la musique de la Ville de Montréal sous l'égide de son directeur Guy Soucie, agent culturel à la Ville de Montréal, est un complément indispensable aux institutions municipales déjà en place (Maisons de la culture) ainsi qu’au réseau des institutions culturelles montréalaises (Conservatoire, grandes écoles de musique, salles de concert). Son rôle consiste à rendre la culture musicale accessible à un auditoire sans cesse plus vaste et à animer un milieu de vie culturelle par un ensemble d’activités de diffusion, d’information et de création.

L'entrée à la majorité des événements qui s'y déroulent est gratuite et ces activités s’adressent à tous les mélomanes, quels que soient leur âge et leur condition. Montréal est non seulement une somme de plusieurs arrondissements mais surtout une mosaïque de sociétés et de cultures dont la Chapelle historique du Bon-Pasteur se doit, dans les activités qu'elle propose, de refléter le caractère toujours plus cosmopolite.

Les trois clefs de la chapelle

Une programmation riche et diversifiée

La Chapelle historique du Bon-Pasteur propose à chacun une variété de moyens pour développer sa sensibilité à la richesse inépuisable de l’expression musicale. Cette stimulation artistique se fait grâce au cadre souple d'une programmation qui évolue d’année en année, s'assurant à la fois de renouveler la curiosité de son public et d'initier de nouveaux mélomanes au charme de la musique dite sérieuse...

Bien que la salle de concert soit amenée, de par la nature de son architecture – la salle comporte 150 places –, à favoriser les récitals et les concerts de musique de chambre, le répertoire présenté couvre des époques et des genres variés. On y retrouve des œuvres du Moyen-âge, de la Renaissance, de même que de la musique baroque, classique, romantique, moderne et contemporaine, en passant par la musique actuelle et le jazz, auxquels des concerts sont régulièrement consacrés. Les concerts, regroupés parfois en séries ou sous un thème récurrent, côtoient plusieurs événements à caractère unique. Il arrive, par exemple, que l’opéra présenté en version concert montre costumes, décors et mise en scène, tandis que certains événements ponctuels, tels les spectacles pour jeune public, mêlent habilement théâtre et musique.

Aux concerts viennent se greffer une somme d'activités qui gravitent autour de l'événement musical et jouent un rôle crucial dans la stimulation artistique des mélomanes : concours nationaux et internationaux, conférences, répétitions publiques et ateliers d'interprétation. L'équipement technique perfectionné permet aussi une modulation de la salle de concert et de la salle d'exposition afin de pouvoir présenter des films, des documents vidéos et diverses illustrations visuelles.

Enfin, la programmation fait une large place aux expositions qui ont un lien avec la musique. Visions qui se succèdent ou se confrontent lors d'expositions de groupe, tous les événements présentent des œuvres d'artistes actifs sur la scène montréalaise et d'étrangers renommés.

Un lieu de diffusion essentiel

La Chapelle historique du Bon-Pasteur présente des artistes prestigieux reconnus sur la scène nationale et internationale ainsi que de nombreuses personnalités établies dans le milieu musical montréalais. Plusieurs de ces artistes, d’ailleurs, l'ont adoptée comme lieu de prédilection et reviennent s’y produire régulièrement, pour le plus grand plaisir des mélomanes.

Mais ce centre culturel est surtout un tremplin irremplaçable pour les jeunes musiciens dont les qualités musicales donnent l’assurance d’une excellente prestation. Qu'il s'agisse de jeunes interprètes doués à peine engagés dans la carrière ou de lauréats de concours nationaux et internationaux, tous trouvent à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, Maison de la musique, ce qu'ils cherchent en vain ailleurs : un auditoire de choix ainsi qu'un lieu où exercer professionnellement leurs talents.

En plus d’encourager la production musicale locale, La Chapelle historique du Bon-Pasteur, plaque tournante de la culture musicale canadienne, favorise l’importation et l’exportation d'œuvres de qualité : un grand nombre de ses événements sont enregistrés régulièrement par les réseaux anglais et français de la Société Radio-Canada et entendus, en direct ou en différé, par des milliers d’auditeurs d'un bout à l'autre du Canada.

Une nouvelle ambition : la création musicale

Grâce à l’excellence de ses équipements techniques et à la grande qualité acoustique de sa salle de concert, de nombreux artistes sont portés à rechercher ce lieu accueillant, propice à la création. Les instruments de musique uniques que possède la maison – un piano de concert de la célèbre maison italienne Fazioli et un clavecin historique de 1772 d’une autre maison célèbre britanique Kirckman – participent à cette solide réputation et attire plusieurs musiciens par leurs qualités exceptionnelles.

Afin de devenir un centre musical complet, la Chapelle historique du Bon-Pasteur a ouvert son enceinte aux jeunes créateurs. Accueillis en résidence dès l'automne 1997, le Trio Gagné-Richard ; en 2000, le Trio Contrastes, en 2003, le Trio de Montréal, en 2004, le Trio Fibonacci, L’Ensemble Magellan en 2007 et en 2010 l’Ensemble Morpheus ont ainsi l'occasion de s'adonner à loisir à leur art et, chose rare, peuvent présenter le fruit de leur travail dans leur lieu de création. Aussi, en 2001, la Maison de la musique accueillait son premier compositeur résident, Simon Bertrand ; en 2003, Nicolas Gilbert ; en 2005, Paul Frehner ; en 2007, Michel Frigon et en 2009, Cléo Palacio-Quintin. Ainsi, la Chapelle historique du Bon-Pasteur complétera ses trois objectifs en ajoutant à ses activités de diffusion et d'information le volet de création qu'elle désirait ardemment approfondir.

De nombreux partenaires

Depuis plus de vingt ans, la Chapelle historique du Bon-Pasteur a le plaisir de s'associer à de nombreux partenaires grâce auxquels la grande qualité musicale de ses concerts a pu être conservée. Qu'il s'agisse d'ensembles comme l'orchestre de chambre I Musici de Montréal, le Nouvel Ensemble Moderne, le Quatuor Molinari, les quatuors Quasar et Bozzini, d'organismes musicaux comme la Société québécoise de recherche en musique (SQRM), de séries comme Début, les Chambristes du Conservatoire ou de compagnies privées comme Innovations en concert, Kore ; qu'il s'agisse encore de collaborateurs de marque tels l'Institut culturel italien de Montréal et les consulats généraux de France, du Brésil, d’Autriche, d'Allemagne de Suisse et des États-Unis, pour ne nommer que ceux-là ou d’associés fidèles comme la Société Radio-Canada (SRC) et (CBC), tous partagent le goût d’une interprétation musicale de qualité.

Pour qui aime et connaît la musique, la Chapelle historique du Bon-Pasteur est un lieu culturel montréalais incontournable. La spécificité de son champ artistique lui a permis, depuis plus de vingt ans, d’établir et de maintenir des standards élevés sur lesquels repose sa réputation. Plusieurs facteurs, dont la gratuité des concerts et la cohérence de la direction artistique qui l’anime, permettent la tenue d'événements qui ne se donnent nulle part ailleurs et qui, sans sa présence, seraient inaccessibles à une grande partie du public. Considérée par plusieurs musiciens comme un catalyseur essentiel à leur carrière, la Chapelle historique du Bon-Pasteur, la Maison de la musique à Montréal, est l’un des rares bastions de l’accessibilité culturelle, l’une des rares portes d’entrées encore ouvertes à tous et à toutes.