COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. S'informer

Montréal pour les :

Le bulletin

Visages de la participation citoyenne

Je voudrais poser une question au conseil municipal

Une première à Montréal

Dominique Neuman. Cliquez pour agrandir

Le 16 décembre 1986, huit citoyens posent pour la première fois leurs questions de vive voix (quatre en français et quatre en anglais) au conseil de la ville, présidé par le conseiller municipal M. André Berthelet. La première personne à prendre la parole en anglais est M. Dominique Neuman et en français, M. Jean-Jacques Bohémier. On interroge les élus sur la conversion en copropriété, le financement des coopératives d’habitation, les stationnements pour vélos, etc.

De 1980 à 1986, les citoyens qui voulaient poser des questions au conseil municipal devaient le faire par écrit et envoyer leurs demandes au greffier de la ville.

De nos jours, on se présente avant le début du conseil municipal et on s’inscrit en mentionnant le thème de la question et le nom de l’élu à qui elle s’adresse. Les citoyens retenus sont déterminés par tirage au sort. La période dure de 60 minutes avec possibilité de prolongation de 30 minutes. On peut également adresser par écrit une question à un membre du conseil en la transmettant au greffier au plus tard 15 jours juridiques avant l’assemblée du conseil.

De plus en plus près

En 2002, avec la mise en place de la nouvelle ville, les citoyens bénéficient d’une période de questions aux assemblées de chacun des conseils d’arrondissement. Toujours dans une recherche d’ouverture et de proximité, les assemblées du conseil municipal commencent à être diffusées en direct sur le Web, le 22 mars 2010 et les séances du comité exécutif, le 5 décembre 2012.

Consultez le site Internet de la ville.

Sur Youtube

  • Hommage au Chantier sur la démocratie (2002-2014)

Le civisme - 02
Charte montréalaise des droits et responsabilités
Prenez l'initiative, c'est votre droit!