Le site web de votre ville change. Découvrez-le

Entretien du réseau d’égout

Réhabilitation

La réhabilitation permet de remettre en état nos conduites d’égout vieillissantes ou endommagées en leur ajoutant une cinquantaine d’années de durée de vie utile. Moins invasive (peu d’excavations), plus rapide et économique que la reconstruction, la réhabilitation propose plusieurs avantages autant pour les citoyens que pour la Ville. D’ailleurs, près d'une centaine de rues sont réhabilitées chaque année.
Le gainage structural ou chemisage est effectué en insérant une gaine dans un regard que l’on déroule dans le tronçon à réhabiliter grâce à de l’air sous pression ou encore une colonne d’eau jusqu'au prochain regard. Cette gaine généralement en feutre est imprégnée d’une résine. La gaine, une fois chauffée avec de l’eau chaude ou de la vapeur, se polymérise (plusieurs petites molécules identiques en forment de plus grosses) et devient solide et très résistante tout en épousant les formes souvent ovoïdes de la conduite qu’elle renforce.

Voici les principales étapes d'une réhabilitation par gainage d'une conduite d'égout:

Avant de procéder au gainage, la conduite est d’abord inspectée et nettoyée. La Ville procède à l’inspection et au nettoyage des conduites d’égout à intervalle régulier. Toutefois, avant de faire une intervention de réhabilitation, cette étape est faite systématiquement.

Travaux préparatoires: les branchements de service sont bouchés afin que les eaux usées des résidences ne s’échappe pas dans la conduite. Si la conduite est brisée, on fera quelques réparations afin de la solidifier.
Pour faciliter son transport, la gaine est repliée sur elle-même dans un camion réfrigéré. La plupart du temps, lorsqu’elle arrive sur le chantier, la gaine est déjà imprégnée de résine. L’extrémité de la gaine est attachée à un embout en métal au dessus du regard. Un boyau est raccordé à l’embout pour permettre l’injection  de vapeur ou d’eau pour l’inverser et la cuire afin qu’elle se solidifie.
Un ouvrier branche le boyau sur le compresseur. En envoyant de la vapeur sous pression ou de l’eau, selon la méthode utilisée, la gaine se déroulera dans le regard et tout le long du tronçon à réhabiliter jusqu’au regard de sortie.
Une fois enduit de résine la gaine devient très lourde. Elle est déployée dans la conduite comme un bas reversé (inversion).

La gaine ressort par le prochain regard d'égout ou par le regard de sortie.

À l’extrémité en aval, les ouvriers installent un autre embout en métal qui permettra l’échappement de la vapeur et le contrôle de la pression qui sera créée dans la gaine grâce à l’injection de la vapeur.
Le camion bouilloire permet d’injecter de la vapeur dans la gaine ou de chauffer l’eau qui fera cuire la résine.
L’air ou l’eau remplis la gaine, la gonfle et lui permet d'adhérer aux formes souvent ovoïdes des conduites d'égout. Grâce à la maniabilité des matériaux utilisés, la gaine épouse parfaitement les formes de la conduite. Une fois cuite, la gaine devient dure et très solide.
Un ouvrier surveille le niveau de pression de l’air et la température de la vapeur. Le temps de cuisson dépend du diamètre de la conduite et sa longueur ainsi que de la technique utilisée.
Une fois la gaine cuite, les branchements de service sont ré-ouverts grâce à un robot automatisé dans le cas des conduites de petits diamètres ou par un ouvrier pour les conduites de gros diamètres.
Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses