Contrôle des eaux industrielles

La Station d'épuration des eaux usées de la Ville de Montréal est conçue pour réduire les concentrations de matières particulaires et de phosphore, ainsi que la demande chimique en oxygène des eaux usées. Bien qu'elle ne soit pas adaptée au traitement des métaux, elle réussit à en réduire les concentrations d'environ 50 %. Pour cette raison, les industries concernées doivent traiter leurs effluents liquides pour réduire elles-mêmes leurs émissions de métaux avant de les rejeter aux égouts.

Dans un but d'équité fiscale avec les citoyens, les entreprises ayant des débits importants et des concentrations élevées de polluants doivent défrayer les coûts engendrés pour le traitement de leurs effluents. Les redevances industrielles sont déterminées en fonction du volume des eaux usées que l'industrie rejette aux égouts, de sa concentration en matière particulaire, de sa concentration en phosphore, de sa demande en oxygène de même que de la difficulté accrue, s'il y a lieu, de traiter cet effluent.

Structures de déversement de neiges usées

Le réseau d’égouts montréalais est doté, à certains endroits, de structures de déversement de neiges usées. Le Règlement sur les lieux d'élimination de neige du Québec interdit en effet le déversement de neiges usées directement dans les cours d’eau, mais permet l’utilisation du réseau d’égouts et de la Station d’épuration.

En savoir plus
Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses
Au fil de l'eau