Station d'épuration

Historique

Station service

La nécessité de construire une station d’épuration pour recueillir les eaux usées de l’île de Montréal devint une évidence au début des années 70. À cette époque, Montréal connaissait un essor important. Plus d’habitants venaient s’y installer, plus d’usines et de commerces voyaient le jour, ce qui a rapidement entraîné plus de besoins en eau potable. Toute cette eau, si facilement accessible et consommée, était rejetée dans la rivière des Prairies ou le Saint-Laurent, sans être traitée.

Vue panoramique du fleuve Saint-Laurent

À la fin des années 60, la qualité de l’eau autour de Montréal s’était à ce point détériorée, que les risques pour la santé humaine et animale n’étaient plus acceptables. C’est pourquoi, au tournant des années 70, les municipalités membres de la toute nouvelle Communauté urbaine de Montréal (CUM) s’entendaient pour construire une usine d’épuration des eaux usées.

Jean R. Marcotte

Jean R. Marcotte (1921-2003) a été l’un des principaux artisans de la gestion et du traitement des eaux usées de Montréal durant ses quelque 35 ans au service de la Ville de Montréal.

En savoir plus

Construire en pensant à l’avenir

En novembre 1974, les travaux de construction des intercepteurs débutaient. La construction de la Station d'épuration, quant à elle, s’est échelonnée d’avril 1976 à juin 1984. La Station a commencé ses opérations cette année-là. Ce n’est qu’en 1996, plus de 20 ans après le début des travaux, que la totalité des eaux usées de l’île de Montréal et l’Île-Bizard a pu être acheminée à la Station d’épuration.

Depuis la mise en œuvre de la Station d’épuration, la qualité des plans d’eau autour de l’île s’est grandement améliorée.

Publications

Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses