Le site web de votre ville change. Découvrez-le

Refoulement d'égout

Quelles sont les actions que la Ville met de l’avant?

Les actions en cours

Dans un contexte de changements climatiques où l’intensité des précipitations tend à augmenter, la Ville de Montréal a ciblé les solutions à mettre de l’avant pour contrer ces phénomènes, et ce, dès 2005. Ces solutions consistent à :

  • Construire des bassins de rétention pour accumuler l'eau en cas de fortes pluies - il en existe déjà 140 sur le territoire de l’île de Montréal.
  • Poursuivre le programme global d’entretien et de réhabilitation du réseau souterrain d’aqueduc et d’égouts ainsi que de toutes les infrastructures de l’eau annoncé dans le cadre de la création du Fonds de l’eau.
  • Inspecter les régulateurs de débit des industries, commerces et institutions.
  • Sensibiliser les propriétaires aux actions positives qu’ils peuvent mener pour réduire les risques de refoulement dans leurs résidences (comme l’utilisation et l’entretien d’un clapet antiretour, recueillir les eaux de pluie, etc.).
  • Développer des mesures écologiques de gestion des eaux pluviales, réduire les surfaces perméables, favoriser l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol plutôt que l’envoyer vers l’égout.

Les investissements projetés 

Investissements EAU : 110 M$ pour réparer et réhabiliter le réseau d’aqueduc et d’égout primaire et secondaire.

Les réalisations projetées

  • 27 kilomètres d’égout remis en état
  • 25,5 kilomètres d’aqueduc secondaire rénovés
  • 6,2 kilomètres d’interventions sur les conduites principales

Les principaux résultats obtenus depuis 2005

  • Revitalisation de 232 kilomètres d’aqueduc et d’égout, somme injectées 447 M$
  • Baisse de la production d’eau potable de près de 11% qui résulte principalement de la diminution importante des fuites d’eau.

La Ville de Montréal s’affaire à mieux faire connaître et respecter son règlement C-1.1 qui touche les propriétaires possédant des surfaces imperméables de plus de 1000 m2 afin qu’ils retiennent l’eau de pluie sur leur terrain. À ce sujet, la Ville étudie la réglementation pour favoriser l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol plutôt que dans la canalisation vers l’égout.

Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses