Contrôle de la qualité de l’eau

Homme observant une plaquette au microscopeL’eau potable à Montréal est d’une excellente qualité. Un processus rigoureux de contrôle en laboratoire assure cette qualité. Le Règlement sur la qualité de l’eau potable, adopté en 2001 par le gouvernement du Québec, assure la protection de la santé publique en imposant des normes sévères. La ville dispose d’équipes de spécialistes composées de chimistes, de microbiologistes et de techniciens qui contrôlent la qualité de l’eau. Chaque année, les laboratoires des usines de filtration ainsi que les laboratoires privés, réalisent plusieurs dizaines de milliers d’analyses. Le service d’environnement de la voirie et des réseaux possède un laboratoire accrédité par le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec, selon les dispositions de la norme internationale ISO 17025. Des professionnels chevronnés opèrent ce laboratoire équipé d’instruments à la fine pointe de la technologie. Afin d’assurer une qualité d’eau supérieure, les employés prélèvent tous les jours de nombreux échantillons qui font l’objet d’analyses physiques, chimiques et microbiologiques pour vérifier leur conformité aux normes du Règlement sur la qualité de l’eau potable.

Ces analyses sont effectuées sur des échantillons prélevés dans les usines, à partir de l’eau brute, jusqu’à l’eau traitée. Des échantillons sont également prélevés sur l’ensemble du territoire pour contrôler la qualité de l’eau lors de son cheminement dans le réseau de distribution. 50 % de ces échantillons sont prélevés en extrémité, afin d’assurer la qualité à travers tout le réseau.

« Eau » printemps

Au printemps, l’eau brute puisée dans les cours d’eau autour de l’île est parfois un peu trouble en raison d’un taux de particules en suspension plus élevé que la normale. La fonte des neiges au printemps libère des impuretés qui soudainement se retrouvent dans les cours d’eau. On effectue de nombreux prélèvements dans les sources d’eau brute et les chimistes s’assurent d’ajuster les traitements physico-chimiques, afin de préserver la qualité de l’eau potable durant cette courte période

Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses
Au fil de l'eau