Usines

Les usines de production d’eau potable Charles-J. Des Baillets et Atwater sont les deux plus importantes usines de Montréal et parmi les plus grosses au Canada. Leurs capacités de production respectives sont 1 136 million et 1 364 million de mètres cubes d’eau par jour. Ensemble, elles constituent 88% de la capacité de production des usines montréalaises.

Programme d’excellence en eau potable

Programme d’excellence en eau potableCe programme est une initiative conjointe de l’American Water Works Association (l’AWWA, dont RÉSEAU environnement est la section québécoise depuis 1999) et d’autres grandes organisations américaines. Près de 300 stations de filtration d’eau de surface en sont membres aux Etats-Unis et environ 22 au Québec. Le but visé est de rendre l’eau potable encore plus sécuritaire en implantant des mesures de prévention qui vont bien au-delà de la réglementation. Ces mesures sont basées sur une optimisation de la performance des usines et des critères serrés de qualité et de fiabilité. Les outils de ce programme exigeant sont similaires à ceux d’un programme continu d’assurance-qualité et commandent l’implication directe des employés. Ils permettent de mesurer la performance de nos opérations, d’implanter les meilleures pratiques et d’uniformiser ces pratiques entre nos usines pour maintenir les plus hauts standards dans la production de l’eau potable pour les citoyens.

Zones déservies par les usines de production d'eau potable sur l'île de Montréal

 

Usines de production d’eau potable

Eau brute

L’eau traitée à l’usine Charles-J. Des Baillets et à l’usine Atwater est puisée à plus de 500 mètres de la rive dans le fleuve Saint-Laurent, en amont des rapides de Lachine, dans un endroit de fort courant. Cette eau, très oxygénée, ne comporte pas beaucoup de matières en suspension et est donc relativement facile à traiter. Quant aux autres usines de l’île, elles puissent leur eau à d’autres sources qui présentent des caractéristiques différentes. Ces caractéristiques ont été prises en compte lors de l’évaluation des chaînes de traitement en respect des exigences du Règlement sur la qualité de l’eau potable. Les améliorations ou correctifs des chaînes de traitement, si requis, sont prévus dans le programme en cours de mise à niveau pour toutes les usines de production d’eau potable de l’agglomération montréalaise.

Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses
Au fil de l'eau